22/02/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

Des dizaines de milliers de personnes défilent à Londres pour réclamer un cessez-le-feu permanent à Gaza

londres manif

LONDRES (AP) — Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues du centre de Londres samedi pour une marche pro-palestinienne appelant à un cessez-le-feu permanent à Gaza. Au moins cinq personnes ont été arrêtées, soupçonnées d’incitation à la haine raciale, a indiqué la police.

La Marche nationale pour la Palestine dans le centre de Londres était la dernière d’ une série de grandes manifestations organisées chaque week-end dans la capitale britannique et dans de nombreuses villes européennes depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le mois dernier.

Les manifestations de samedi ont eu lieu le deuxième jour d’un cessez-le-feu de quatre jours qui a permis l’arrivée d’une aide humanitaire essentielle dans la bande de Gaza et a donné aux civils leur premier répit après sept semaines de guerre .

La police métropolitaine a déclaré que les agents avaient arrêté un homme soupçonné d’incitation à la haine raciale « vers le début de la manifestation ». L’homme a été aperçu portant une pancarte portant des symboles nazis, a indiqué la police.

Plus tard samedi, la police a déclaré avoir arrêté quatre autres personnes qui distribuaient « des documents présentant une croix gammée à l’intérieur d’une étoile de David ».

Lors de la marche, les policiers ont distribué des tracts visant à clarifier ce qui serait considéré comme une infraction pénale, après que les forces ont fait face à des pressions de la part de hauts responsables du gouvernement pour qu’elles soient plus sévères face aux prétendues manifestations d’antisémitisme lors des manifestations.

« Quiconque est raciste ou incite à la haine contre un groupe quelconque doit s’attendre à être arrêté. Il en va de même pour quiconque soutient le Hamas ou toute autre organisation interdite », a déclaré le commissaire adjoint de la police, Ade Adelekan.

« Nous ne tolérerons personne qui célèbre ou promeut des actes de terrorisme – tels que le meurtre ou l’enlèvement de personnes innocentes – ou qui propage des discours de haine », a-t-il ajouté.

La force a déclaré que 1 500 agents avaient été déployés pour contrôler la marche.

Plus tôt ce mois-ci, l’ancienne ministre britannique de l’Intérieur, Suella Braverman , a fait l’objet de vives critiques lorsqu’elle a qualifié les manifestants pro-palestiniens de « marcheurs de la haine ». Les critiques l’ont accusée d’avoir attisé les tensions et elle a été limogée par le Premier ministre Rishi Sunak peu après.

Le groupe islamiste Hizb-ut-Tahrir a également manifesté samedi devant l’ambassade égyptienne à Londres. La police a déclaré que deux femmes qui ont été vues tenant des pancartes « offensantes » ont été arrêtées pour atteinte à l’ordre public aggravée par le racisme.

À Paris, une marche organisée pour la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes a attiré des militants pro-palestiniens et pro-israéliens ainsi que d’autres groupes.

Certains manifestants, brandissant des drapeaux palestiniens et des affiches indiquant « Palestine libre », ont manifesté leur solidarité avec « les femmes de Gaza et de Palestine qui sont assassinées ».

Un groupe de femmes juives s’est également joint à la marche pour dénoncer les crimes commis par le Hamas, notamment des viols et des meurtres, scandant : « Nous sommes des femmes, nous sommes fières, nous sommes juives et nous sommes en colère ».

Parallèlement, des manifestations pro-palestiniennes ont été organisées ce week-end dans les grandes villes françaises, dont Strasbourg, Lyon et Marseille.

À Vienne, de nombreuses personnes ont défilé au milieu des premières neiges de la ville, brandissant des drapeaux palestiniens lors d’un rassemblement « Paix pour la Palestine ». Les organisateurs ont appelé le gouvernement autrichien à soutenir un cessez-le-feu à Gaza, la libération de tous les otages israéliens et prisonniers palestiniens et la levée du blocus de Gaza.

Les organisateurs ont averti les participants potentiels avant la manifestation de samedi que toute action antisémite ou d’extrême droite serait « immédiatement arrêtée » et que les contrevenants seraient invités à quitter l’événement.

Des dizaines de milliers de personnes devraient également participer dimanche à une marche organisée par l’association caritative Campaign Against Antisemitism pour montrer leur solidarité avec la communauté juive du Royaume-Uni.