22/06/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

Guerre Israël-Hamas : des dizaines de milliers de manifestants pro-palestiniens défilent dans le centre de Londres pour exiger un cessez-le-feu

MANIF LONDRES GAZA

Des dizaines de milliers de manifestants pro-palestiniens ont défilé aujourd’hui dans le centre de Londres alors qu’ils continuaient d’appeler à un cessez-le-feu immédiat dans le contexte d’une campagne de bombardements israéliens sur Gaza. Les manifestants sont descendus dans les rues samedi à midi, la marche commençant à Victoria Embankment et se terminant sur la place du Parlement à 16 heures.

Cela faisait suite à une manifestation similaire la semaine dernière, au cours de laquelle environ 100 000 personnes ont défilé dans la capitale pour exiger la fin de la guerre d’Israël contre le Hamas. Les manifestants ont appelé à un « cessez-le-feu immédiat et à la fin de l’apartheid israélien », des milliers d’agents de la police métropolitaine étant déployés pour faire face à la foule.

Les manifestants se sont rassemblés avec des banderoles et des affiches et ont tiré des feux d’artifice et des fusées éclairantes rouges et vertes.

Le Met s’attendait à de grandes foules autour d’Embankment, des ponts de Westminster et de Waterloo, du Strand, de Whitehall et des routes avoisinantes.

Il a averti que la force serait vigilante dans sa réponse à la criminalité.

La police a été critiquée ces derniers jours pour ne pas avoir été plus dure face aux slogans criés par certains manifestants lors de la marche de la semaine dernière. Cette manifestation s’est déroulée pour l’essentiel de manière pacifique, avec seulement une poignée d’arrestations.

Des images montraient de grandes foules partant pour la marche organisée par la Campagne de solidarité avec la Palestine, la manifestation devant se terminer devant le Parlement après être passée devant le bureau du Premier ministre Rishi Sunak à Downing Street.

Plusieurs conditions ont été imposées en vertu de la loi sur l’ordre public, notamment que les manifestants doivent suivre un itinéraire spécifié et ne doivent pas se rassembler dans une zone spécifiée à l’extérieur de l’ambassade israélienne.

Cela survient alors que Gaza fait face à près de trois semaines de frappes aériennes incessantes de la part d’Israël.