28/11/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Un général émirati en visite en Israël dont le but est de renforcer une coopération en matière de puissance aérienne

général Emirates

JERUSALEM (Reuters) – Le chef de l’armée de l’air des Émirats arabes unis s’est rendu en Israël lundi sur ce que le pays hôte a décrit comme un signe avant-coureur de la coopération en matière de puissance aérienne.

Les alliés des États-Unis ont normalisé leurs relations l’année dernière, réunis par des inquiétudes partagées au sujet de l’Iran et un désir d’entreprises commerciales. Leur étreinte publique a jusqu’à présent été dans les sphères diplomatique et commerciale, plutôt que militaire.

Le général de division Ibrahim Nasser Mohammed Al Alawi, commandant de l’armée de l’air des Émirats arabes unis, a fait une apparition inopinée lors d’un exercice multinational, Blue Flag, organisé par Israël cette semaine.

« Il s’agit d’un jour véritablement historique et d’une importance capitale pour l’avenir de la coopération entre nos forces aériennes », a tweeté son homologue israélien, le major-général Amikam Norkin. La déclaration n’a pas précisé à quoi pourrait ressembler une telle coopération.

Les médias israéliens ont suggéré que les Émirats arabes unis – ainsi que le voisin du Golfe Bahreïn, qui a également officialisé leurs liens avec Israël l’année dernière – pourraient être intéressés par des défenses communes contre les drones de fabrication iranienne.

S’adressant à l’Assemblée générale des Nations Unies le mois dernier, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré que « l’Iran prévoyait d’armer ses mandataires au Yémen, en Irak, en Syrie et au Liban avec des centaines, puis des milliers de ces drones mortels ».

L’Iran nie avoir armé des forces paramilitaires dans la région. Israël a lancé des frappes régulières contre ce qu’il a décrit comme des cibles liées à l’Iran en Syrie, dont une attaque de ce type lundi, selon les médias d’État syriens.

Lors d’un briefing à des journalistes étrangers la semaine dernière, un haut responsable israélien de la sécurité a déclaré que la coopération en matière de sécurité avec les pays arabes dans le cadre de nouveaux partenariats avec Israël s’était « améliorée et intensifiée ces derniers mois ».

Il n’a pas nommé les pays ni détaillé la coopération, sauf pour dire qu’elle avait été renforcée par l’inclusion d’Israël cette année dans Centcom, une organisation faîtière de coordination militaire américaine pour le Moyen-Orient.