OMS : les Etats-Unis ne verseraient plus 80 millions de dollars

Partagez cet article

WASHINGTON (Reuters) – L’administration américaine a fait savoir mercredi que les Etats-Unis ne verseraient pas les quelque 80 millions de dollars qu’ils doivent actuellement à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et qu’ils utiliseraient ces fonds pour payer leur contribution régulière aux Nations unies.

Les Etats-Unis ont prévu de quitter formellement l’OMS le 6 juillet 2021, après que le président américain Donald Trump l’a accusée en mai d’être la “marionnette” de la Chine depuis l’apparition de la pandémie de coronavirus, des accusations rejetées par l’agence onusienne basée à Genève.

Selon les termes d’une résolution conjointe de 1948 au Congrès américain, Washington est contraint de donner un préavis d’un an pour le retrait des Etats-Unis de l’OMS et de verser à l’agence ce qu’il lui doit pour l’année fiscale en cours.

Une représentante du département d’Etat américain a indiqué que les Etats-Unis devaient actuellement quelque 18 millions de dollars à l’OMS pour l’année fiscale 2019 et 62 millions de dollars pour l’année fiscale 2020.

“Ces montants réunis sont réalloués aux Nations unies pour payer la cotisation régulière de l’Onu”, a déclaré Nerissa Cook.

Alma Golden, l’une des responsables de l’agence américaine pour le développement international en matière de santé publique, a dit que Washington avait identifié de nouveaux partenaires pour poursuivre l’aide sanitaire qu’il apportait avec l’OMS.

Donner votre avis