Les Etats Unis sanctionnent la procureure générale du CPI, qui a osé ouvrir une enquête

Partagez cet article

WASHINGTON (Reuters) – Les Etats-Unis ont imposé mercredi des sanctions contre la procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, pour l’enquête qu’elle a ouverte sur des crimes de guerre présumés de l’armée américaine en Afghanistan, a déclaré le secrétaire d’Etat américain.

Mike Pompeo a ajouté qu’un autre responsable de la CPI, Phakiso Mochochoko, avait aussi été placé sur “liste noire” dans le cadre du décret signé en juin par le président Donald Trump autorisant son administration à geler les biens et interdire de visa les représentants de la juridiction de La Haye.

“Aujourd’hui nous passons à l’étape suivante, parce que la CPI continuer de viser des Américains, malheureusement”, a dit Pompeo devant les journalistes, précisant que les individus et entités qui continueraient de soutenir matériellement Bensouda et Mochochoko risquaient eux aussi d’être ciblés par des sanctions américaines.

Dans un communiqué, la CPI a dénoncé ces mesures comme une “nouvelle tentative d’interférer avec l’indépendance judiciaire” de la cour, ajoutant soutenir le travail de l’ensemble de son personnel.

Le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, est préoccupé par l’annonce de Mike Pompeo, a fait savoir le porte-parole des Nations unies Stephane Dujarric.

Donner votre avis