21/07/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

L’Iran dévoile un nouveau missile hypersonique « capable de vaincre les défenses israéliennes »

missile supersonic iran

L’Iran a dévoilé un nouveau missile hypersonique qui, selon lui, peut voler 15 fois plus vite que la vitesse du son et vaincre les défenses aériennes israéliennes. La fusée hypersonique Fattah II – qui signifie conquérant en persan – est une version mise à jour de la Fattah originale annoncée en juin avec une portée de 869 milles (1 400 km).

La principale innovation du missile réside dans sa capacité à échapper aux tirs antiaériens.

Il peut le faire, affirme Téhéran, car il est équipé d’un véhicule planeur hypersonique qui se détache du missile lui-même et peut effectuer des manœuvres brusques pour esquiver les défenses antimissiles conventionnelles et se déplacer à une vitesse hypersonique jusqu’à sa cible.

Il n’y a eu aucune réponse officielle de la part des États-Unis ou d’Israël à cette évolution. Le Pentagone a déjà exprimé son scepticisme quant aux affirmations hypersoniques de l’Iran .

Mais Bradley Bowman, directeur principal de la Fondation pour la défense des démocraties (FDD), a déclaré que ses programmes de missiles « ne sont pas simplement une façade » et ne devraient pas être rejetés d’emblée.

Le guide suprême l’Ayatollah et le chef de la division aérospatiale du corps, le général Amir Ali Hajizadeh, inspectent les missiles

« Les affirmations de Téhéran concernant de nouvelles capacités doivent être prises avec des pincettes, mais ce serait une erreur de ignorer les capacités croissantes de l’Iran en matière de missiles », a-t-il déclaré.

“La République islamique d’Iran utilise des missiles balistiques pour attaquer ses voisins et les troupes américaines tout en faisant proliférer certains missiles ou technologies connexes au profit des mandataires terroristes de Téhéran.”

L’Iran est un important fournisseur de roquettes et d’autres armes des groupes terroristes du Hamas et du Hezbollah, qui les lancent tous deux sur Israël depuis les attentats du 7 octobre.

Téhéran est également le principal soutien des rebelles Houthis du Yémen et de diverses milices irakiennes dont les attaques contre les soldats américains se sont multipliées depuis le début de la guerre à Gaza.

Le Corps d’élite des Gardiens de la révolution islamique d’Iran a précédemment annoncé son intention d’augmenter la portée de ses hypersoniques de son maximum actuel de 869 milles à 1 242 milles (1 400 à 2 000 km).

Cela mettrait Israël, l’ennemi régional de la théocratie islamique, à portée des roquettes des ayatollahs.

“Ne doit pas être ignoré”
Behnam Ben Taleblu, chercheur principal au FDD, a déclaré : « L’évolution vers le développement d’un véhicule planeur hypersonique ne doit pas être ignorée. »

« L’Iran a prouvé qu’il avait la capacité et l’intention de développer un arsenal de missiles balistiques plus meurtriers, dont il espère que les projectiles causeront encore plus de maux de tête aux défenses antimissiles américaines et alliées. »

Les restrictions des Nations Unies limitant le développement par l’Iran de missiles balistiques à capacité nucléaire ont expiré en octobre, même si l’on pense que Téhéran les ignorait depuis un certain temps.

L’Iran a affirmé pour la première fois avoir développé un missile hypersonique en novembre 2022.

La Chine et la Russie sont les seuls pays à avoir déployé des missiles hypersoniques.