28/11/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Le zoo de Denver détecte les premiers cas de coronavirus au monde chez les hyènes

Hyène

Deux hyènes du zoo de Denver ont été testées positives pour le coronavirus, les premiers cas confirmés parmi les animaux dans le monde, a annoncé vendredi un laboratoire vétérinaire national.

Des échantillons d’une variété d’animaux du zoo, y compris les hyènes tachetées, ont été testés après que plusieurs lions de l’établissement soient tombés malades, selon les laboratoires nationaux des services vétérinaires. Les échantillons d’hyènes ont été testés positifs présumés dans un laboratoire de l’Université d’État du Colorado et les cas ont été confirmés par le laboratoire national.

En plus des deux hyènes, 11 lions et deux tigres du zoo ont été testés positifs au virus.

« Les hyènes sont des animaux réputés résistants et résistants qui sont connus pour être très tolérants à l’anthrax, à la rage et à la maladie de Carré. Ils sont par ailleurs en bonne santé et devraient se rétablir complètement », a déclaré le zoo dans un communiqué.

Les responsables du zoo ont déclaré que les hyènes – Ngozi, 22 ans et Kibo, 23 ans – présentaient des symptômes bénins, notamment une légère léthargie, des écoulements nasaux et une toux occasionnelle.

Les autres animaux testés positifs au cours des dernières semaines se sont complètement rétablis ou sont sur la voie d’un rétablissement complet.

« Nous savons maintenant que de nombreuses autres espèces peuvent être sensibles au COVID-19 sur la base de plusieurs rapports, et nous continuons d’utiliser le plus haut niveau de soin et de précaution lorsque nous travaillons avec l’ensemble de nos 3 000 animaux et 450 espèces différentes », indique le communiqué.

Des infections ont été signalées chez plusieurs espèces dans le monde, principalement chez des animaux qui ont été en contact étroit avec une personne atteinte de COVID-19, selon le département américain de l’Agriculture, qui supervise le NVSL. Un communiqué de presse publié vendredi a déclaré que les scientifiques étaient toujours en train de se renseigner sur les infections à coronavirus chez les animaux, mais sur la base des informations disponibles, le risque que les animaux transmettent le virus aux humains est faible.

Les personnes atteintes de COVID-19 doivent éviter tout contact étroit avec les animaux, y compris les animaux domestiques, pour les protéger d’une éventuelle infection, selon le communiqué de presse.

Le NVSL sert de laboratoire de référence international, fournissant des tests pour les maladies animales étrangères et émergentes, ainsi que des conseils sur les techniques de diagnostic.