04/10/2022

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

La France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne pressent l’Iran de renouveler l’accord sur le nucléaire

Uranium Iran

La France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne ont exhorté l’Iran à accepter une proposition de relance de l’accord limitant son programme nucléaire, affirmant que les textes finaux d’un accord ont été préparés mais que l’Iran « a choisi de ne pas saisir cette opportunité diplomatique critique ».

Les trois gouvernements européens ont déclaré samedi dans une déclaration commune que l’Iran avait plutôt soulevé des « questions distinctes » et « continuait d’intensifier son programme nucléaire bien au-delà de toute justification civile plausible ».

La déclaration intervient au milieu des efforts visant à relancer l’accord nucléaire de 2015, connu sous le nom de Plan d’action global conjoint, qui a assoupli les sanctions contre l’Iran en échange de restrictions sur son programme nucléaire. Les États-Unis se sont unilatéralement retirés de l’accord en 2018 sous le président de l’époque, Donald Trump , et ont réimposé des sanctions à l’Iran, incitant Téhéran à commencer à se retirer des termes de l’accord.

L’organisme de surveillance atomique de l’ONU a déclaré mercredi qu’il pensait que l’Iran avait encore augmenté son stock d’uranium hautement enrichi à une courte étape technique des niveaux de qualité militaire.

L’Iran a envoyé la semaine dernière une réponse écrite dans les négociations sur un projet final de feuille de route pour que les parties reviennent à l’accord nucléaire en lambeaux, bien que les États-Unis aient mis en doute l’offre de Téhéran. Aucune des deux parties n’a donné de détails sur le contenu.