Encore un échange de prisonniers entre l’Ukraine et séparatistes pro-russes

Partagez cet article

KIEV (Reuters) – La présidence ukrainienne a annoncé jeudi le début d’un nouvel échange de prisonniers entre les forces gouvernementales et les séparatistes pro-russes de l’est du pays, le troisième depuis l’arrivée au pouvoir de Volodimir Zelenski qui a soulevé l’espoir d’une normalisation des relations entre l’Ukraine et la Russie.

Cet échange, qui se traduira par la libération de 19 ressortissants ukrainiens, “démontre l’efficacité de la stratégie du président et le respect des accords conclus lors du sommet en format Normandie en décembre 2019”, ont fait valoir les services du président ukrainien dans un communiqué qui ne précise par le nombre de détenus libérés en échange.

Quelque 13.000 personnes ont été tuées depuis le printemps 2014 dans le conflit qui oppose dans l’est de l’Ukraine les forces ukrainiennes à des combattants séparatistes pro-russes à la suite de l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie.

Conclus en 2015 pour régler le conflit, les accords de Minsk étaient en grande partie restés lettre morte depuis en dépit des efforts déployés par la France et l’Allemagne mais des signaux d’ouverture se sont multipliés en 2019, avec notamment l’échange en septembre de 70 prisonniers – 35 de chaque côté – dont 24 marins ukrainiens.

Trois semaines après leur première rencontre à Paris, Volodimir Zelenski, au pouvoir depuis mai 2019, et son homologue russe Vladimir Poutine étaient par ailleurs convenus fin décembre de préparer un nouvel échange de prisonniers et d’établir à cette fin une liste d’Ukrainiens, y compris parmi ceux détenus en Crimée, annexée par la Russie, et de séparatistes pro-russes.

Donner votre avis