Echange d’ambassadeurs entre l’Iran et la France après des mois de vacances

Partagez cet article

PARIS (Reuters) – La France et l’Iran ont nommé des ambassadeurs respectivement à Téhéran et Paris après avoir laissé les deux postes vacants pendant des mois sur fond de froid diplomatique entre les deux pays autour d’un projet d’attentat déjoué à Villepinte en 2018.

La nomination de Philippe Thiébaud, ex-ambassadeur de France en Corée du Sud, est parue mercredi au Journal officiel.

Téhéran se fera pour sa part représenter à Paris par Bahram Ghassemi, jusqu’à présent porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, précise-t-on de source iranienne.

Les relations franco-iraniennes se sont tendues à la suite d’un projet d’attentat contre un rassemblement de l’opposition iranienne, en juillet 2018, que la France a imputé à des personnalités proches du pouvoir à Téhéran.

La diplomatie française n’a cependant jamais fait le lien direct entre cette affaire et l’absence d’ambassadeur en Iran, effective depuis le départ de François Sénémaud, promu en juin 2018 représentant personnel d’Emmanuel Macron pour la Syrie.

Donner votre avis