19/10/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Covid 19 : Boris Johnson appelle à un traité pour garantir la traçabilité de la pandémie

covid19

LONDON (Reuters) – Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré lundi qu’il faudrait que les puissances mondiales signent un traité sur les pandémies afin de garantir une transparence adéquate, après que le nouveau coronavirus apparu fin 2019 dans la ville chinoise de Wuhan s’est répandu à travers le monde.

Cette annonce de la volonté du dirigeant britannique d’un partage des données sanitaires des pays intervient après que Londres et Washington ont exprimé leurs préoccupations sur l’accès limité accordé en Chine aux enquêteurs de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Un membre de l’équipe de l’OMS chargée de déterminer les origines de la pandémie de coronavirus a déclaré samedi que les autorités chinoises avaient refusé de transmettre des données brutes sur les premiers cas d’infections en Chine.

Interrogé par Reuters sur une quelconque action qu’il prônait afin d’améliorer la transparence, Boris Johnson a répondu: « Ce dont le monde a besoin est de voir un accord général sur la manière dont nous suivons les données sur les pandémies zoonotiques (…) et nous voulons un accord commun sur la transparence ».

« L’une des idées attractives que nous avons vues au cours des derniers mois est une proposition pour un traité mondial sur les pandémies, pour que les pays signataires s’assurent qu’ils transmettent toutes les données dont ils disposent et pour que nous allions au bout pour comprendre ce qui s’est passé et empêcher que cela se reproduise », a poursuivi le Premier ministre britannique lors d’une conférence de presse.

Charles Michel, le président du Conseil européen, a écrit sur Twitter qu’il saluait le soutien de Boris Johnson à une collaboration « sur un traité sur les pandémies dans le but d’améliorer la préparation » et la guérison dans le monde.

Dans le cadre de la présidence britannique du G7, Boris Johnson veut mener des démarches sur une approche mondiale des pandémies, notamment via des systèmes d’alerte. Toutefois, un communiqué publié durant le week-end en amont d’une réunion des dirigeants du G7 n’a pas évoqué dans le détail un quelconque traité sur la transparence.