Birmanie: L’ONU met en garde la junte militaire contre tout bain de sang

Birmanie: L’ONU met en garde la junte militaire contre tout bain de sang

(Reuters) – L’envoyée spéciale des Nations Unies a mis en garde mardi l’armée birmane contre les “graves conséquences” auxquelles elle s’exposerait si elle réprimait durement les manifestations dans le pays en faveur de la démocratie, a annoncé un porte-parole des Nations Unies.

Malgré le déploiement de véhicules blindés et de soldats dans certaines des villes principales du pays durant le week-end, les contestataires ont maintenu les manifestations contre le coup d’Etat du 1er février.

Pour la deuxième nuit consécutive, l’armée a coupé les connections internet mais le service était rétabli autour de 03h30 (02h30 GMT).

L’envoyée spéciale des Nations Unies, Christine Schraner Burgener, s’est entretenue lundi avec le chef adjoint de la junte.

“Madame Schraner Burgener a rappelé que le droit de rassemblement pacifique devait être respecté et que les contestataires n’avaient pas à faire face à des représailles”, a déclaré Farhan Haq, le porte-parole des Nations Unies.

“Elle a aussi souligné que l’armée birmane était l’objet d’une attention spéciale et que toute forme de répression violente mènerait à des conséquences sévères.”

L’armée birmane a déclaré lundi que les manifestations menaçaient la stabilité dans le pays et plongeaient la population dans la terreur.

“Les gens sont très satisfaits des patrouilles et les forces de l’ordre les continueront nuit et jour”, a ajouté l’équipe d’information de l’armée, True News.

Share

Written by:

3 234 Posts

View All Posts
Follow Me :

Donner votre avis