Covid 19 : Boris Johnson a quitté l’hôpital, la barre des 10.000 morts franchie

Partagez cet article

LONDRES (Reuters) – Le Premier ministre britannique Boris Johnson a quitté l’hôpital Saint-Thomas de Londres où il avait été admis il y a une semaine après avoir contracté le coronavirus et poursuivra sa convalescence à sa villégiature officielle de Checkers, ont annoncé ses services dimanche.

“Sur les conseils de son équipe médicale, le Premier ministre ne reprendra pas immédiatement le travail”, a déclaré une porte-parole de Downing Street. “Il souhaite remercier tout le monde à Saint-Thomas pour les soins formidables qu’il y a reçus”.

Boris Johnson – l’un des plus hauts dirigeants du monde à avoir contracté le coronavirus – avait été admis dimanche dernier à l’hôpital Saint-Thomas puis transféré lundi soir en soins intensifs avant d’en ressortir jeudi.

“J’ai quitté aujourd’hui l’hôpital après une semaine pendant laquelle le NHS (service national de santé,) a sauvé ma vie, cela ne fait aucun doute”, a déclaré le chef du gouvernement, âgé de 55 ans, dans une vidéo.

“Nous vaincrons le coronavirus et nous le vaincrons ensemble”, a-t-il ajouté.

Sa compagne Carrie Symonds, qui est enceinte et a également souffert du COVID-19, a elle aussi exprimé sa gratitude aux services sanitaires. “Il y a eu des moments très sombres la semaine dernière. Je suis de tout cœur avec ceux qui sont dans des situations similaires (…)”, a-t-elle écrit sur Twitter.

Le bilan de l’épidémie de coronavirus ne cesse de s’alourdir au Royaume-Uni où le ministère de la Santé a annoncé dimanche que la barre des 10.000 morts avait été franchie. En 24h, 737 décès supplémentaires ont été recensés, portant le bilan total à 10.612 morts.

Donner votre avis