Agriculture : Un groupe de travail pour inciter les jeunes à la création de micro entreprises

Partagez cet article

ALGER (APS )- Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, Mourad Zemali, et le ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, ont procédé jeudi à Alger, à l’installation d’un groupe de travail chargé de l’élaboration d’un programme visant l’encouragement des jeunes et le renforcement de leur participation aux activités agricoles, à travers la création de micro-entreprises dans le domaine agricole, au titre de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) et de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ), a indiqué un communiqué du ministère du Travail.

Selon la même source, l’installation de ce groupe s’inscrit dans le cadre de “la concrétisation des recommandations issues des assises nationales sur l’agriculture, tenues le 23 avril dernier, pour la mise en œuvre des orientations contenues dans le message du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à l’adresse des participants à ces assises, dans lequel il a appelé les autorités concernées à accorder davantage d’intérêt à la formation dans le domaine agricole et ses filières dans les systèmes universitaire et de formation ainsi qu’aux dispositifs de soutien à l’emploi de jeunes, en orientant leurs efforts vers le secteur agricole”.

A cette occasion, le ministre a affirmé que ce groupe “revêt une grande importance, d’autant qu’il combine deux éléments majeurs, à savoir, la jeunesse et l’agriculture, qui représentent la véritable richesse du pays”, soulignant que “ce groupe, en comptant des représentants des secteurs de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur, permettra d’inciter les jeunes et d’améliorer leurs capacités en vue d’investir le monde de l’entrepreneuriat dans le domaine agricole”.

“Les dispositifs destinés au soutien à la création de micro-entreprises ont connu, ces dernières années, une importante mutation marquée par l’orientation des jeunes vers des secteurs innovants et productifs dont l’agriculture”, a précisé le ministre.

Ce groupe “devra jouer un rôle très important à travers la mise en place de mesures et de procédures susceptibles de renforcer cette orientation et d’encourager les jeunes à créer des micro-entreprises dans les branches et métiers de l’Agriculture, outre la contribution au renforcement du tissu économique local”, a indiqué M. Zemali.

De son côté, M. Bouazghi a souligné que la formation d’un groupe de travail constituait “un maillon important dans la stratégie générale du développement agricole car visant l’encouragement des jeunes à investir le monde de l’agriculture qui représente l’avenir de l’Algérie ainsi que sa sécurité économique et alimentaire”.

A cette occasion, le ministre a appelé les membres du groupe à la nécessité “de mettre en place des mesures pratiques pour informer les jeunes des facilités et avantages accordés par l’Etat aux investisseurs dans le secteur agricole, ainsi que des opportunités d’investissement offertes dans un secteur lucratif et profitable à l’économie nationale et au développement local”.

Lors du dernier Conseil des ministres, tenu le 16 mai 2018, il a été décidé la formation de 5 groupes de travail afin de “traduire les recommandations formulées à l’issue des assises nationales de l’Agriculture en mesures concrètes et à les mettre en œuvre”, a noté le communiqué.

Ce groupe est composé de représentants des ministères de la Justice, des Finances, de l’Agriculture et de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle ainsi que des cadres du ministère du Travail, de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) et de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ).

 

Donner votre avis