20/09/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Tunisie : L’Union européenne appelle à la reprise des travaux du Parlement

kais Saeid Ghannouchi

L’Union européenne a appelé à la reprise des activités parlementaires tunisiennes dans les plus brefs délais, tandis que la Jordanie a exprimé son espoir que la Tunisie surmonte des “situations difficiles”, dans les dernières réactions à la décision du président tunisien Kais Saied dimanche soir, qui incluait la destitution du gouvernement, geler le parlement et assumer les fonctions du pouvoir exécutif.

Dans un communiqué, le chef de la politique étrangère de l’Union européenne, Josep Borrell, a déclaré que l’activité parlementaire en Tunisie doit reprendre dès que possible. Le syndicat a appelé à la stabilité institutionnelle en Tunisie, au respect des droits fondamentaux et au renoncement à la violence sous toutes ses formes.

Le communiqué a ajouté que les fondements démocratiques de la Tunisie doivent être préservés et le respect de l’État de droit, de la constitution et du cadre législatif, et a souligné la priorité de préserver la démocratie et la stabilité du pays.

Pour sa part, un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré que la suspension du parlement était basée sur “une interprétation assez ample de la constitution”. Le porte-parole a fait part de son inquiétude face à l’évolution de la situation, notant les “bons et étonnants progrès” réalisés par la Tunisie qui montrent que la démocratie s’est enracinée depuis 2011.

“Nous ne voulons pas parler de coup d’Etat, nous chercherons certainement à discuter avec l’ambassadeur de Tunisie à Berlin”, a ajouté le porte-parole en réponse à une question d’un journaliste.

Le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio a également exprimé sa préoccupation face aux événements en Tunisie, exprimant sa confiance que les partis tunisiens seront capables de surmonter la crise politique actuelle dans les limites du cadre démocratique.

Di Maio a déclaré – dans un communiqué rapporté par l’agence de presse italienne aujourd’hui, mardi – qu’une grande inquiétude se produit en Tunisie à l’heure actuelle, mais il est convaincu que cette crise peut être résolue dans les limites du cadre démocratique avec les outils disponibles. aux institutions tunisiennes et au peuple tunisien.

De son côté, le président du Parlement européen David Sassoli a appelé sur Twitter « toutes les parties en Tunisie à rétablir l’ordre et à reprendre le dialogue », notant que toute action politique doit être au centre de toute action politique, la lutte contre la pandémie et les intérêts du peuple. algerie24.net