21/09/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Tunisie : Dans une triple crise , économique politique et sanitaire

manifestation tunisie

Le président tunisien a décidé d’interdire le couvre-feu de sept heures du soir à six heures du matin, à compter d’aujourd’hui, et jusqu’au vendredi 27 août, à l’exception des cas urgents de santé et des employeurs de nuit.

Aujourd’hui, lundi, le président tunisien Kais Saied a déclaré que ce qu’il avait fait n’était pas un coup d’État, mais plutôt des mesures conformément à la constitution, après sa décision de dissoudre le gouvernement et de geler les travaux du Parlement. Le président a émis un ordre pour empêcher les couvre-feux. D’autre part, le mouvement Ennahda a démenti d’avoir empêché le président du parlement et le leader du mouvement, Rashid Ghannouchi, de voyager. Il nie aussi que le parti Ennahd ait en résidence surveillée M Ghannouchi. Le bureau de l’Assemblée du peuple a rejeté les décisions du président.

Le président Saeed a déclaré – lors d’une réunion avec les dirigeants d’un certain nombre d’organisations professionnelles – que ce qu’il avait fait n’était pas un coup d’État, mais plutôt des procédures conformes à la constitution après que le pays avait atteint un niveau inacceptable, comme il l’a dit. a ajouté qu’il appliquait le chapitre 80 de la constitution selon ses conditions, à l’exception de la condition de la Cour constitutionnelle en raison de son excuse. Il a ajouté avoir informé le Premier ministre Hisham al-Mashishi et téléphoné au président du Parlement Ghannouchi pour communiquer les décisions exceptionnelles qu’il avait prises.

Le président a appelé la population à rester calme et à ne pas répondre aux provocations, et à ne pas descendre dans la rue, et a déclaré : “Je ne veux pas qu’une seule goutte de sang coule”, et a assuré aux Tunisiens que l’Etat “est en place et il n’y a pas lieu d’enfreindre celui-ci. »


Et la présidence a déclaré aujourd’hui – dans un communiqué publié sur Facebook – que le président Saeed a ordonné l’interdiction de circulation des personnes et des véhicules de sept heures du soir à six heures du matin, à partir d’aujourd’hui. Et cela jusqu’au vendredi 27 août, à l’exception des cas urgents de santé et des employeurs de nuit.

Le communiqué ajoute que l’arrêté prévoit “d’empêcher la circulation des personnes et des véhicules entre les villes en dehors des heures de couvre-feu, à l’exception des besoins de base et des conditions sanitaires urgentes”, en plus “d’empêcher le rassemblement de plus de 3 personnes sur les routes ou en public carrés.”