27/05/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

Près de 400 migrants pakistanais ont été libérés lors d’un raid contre un entrepôt de trafic libyen, selon un groupe de défense des droits

carte libye

LE CAIRE (AP) – Les autorités de sécurité de l’est de la Libye ont libéré au moins 385 migrants pakistanais détenus dans des entrepôts de trafiquants lors d’un raid nocturne, a déclaré lundi un groupe de défense des droits des migrants.

Al-Abreen, un groupe qui aide les migrants en Libye, a déclaré que les ressortissants pakistanais avaient été libérés tôt lundi des entrepôts de passeurs dans la région d’al-Khueir, à environ 8 kilomètres au sud de la ville de Tobrouk, dans l’est de la Libye. Les migrants – parmi lesquels des enfants – ont ensuite été transférés dans un quartier général de la police à proximité, a-t-il déclaré dans un message publié sur sa page Facebook officielle.

Esreiwa Salah, une militante d’al-Abreen, a déclaré à l’Associated Press que des migrants pakistanais sont arrivés en Libye dans l’intention de se rendre en Europe, mais ont été arrêtés par des passeurs qui ont exigé une rançon pour leur libération. Aucun autre détail n’a été donné.

Plusieurs photos publiées sur la page Facebook d’al-Abreen montraient des dizaines de migrants pakistanais prétendument libérés assis à l’extérieur d’un entrepôt.

La Libye est le principal point de transit pour les migrants d’Afrique et du Moyen-Orient qui tentent de se rendre en Europe. Le pays a plongé dans le chaos à la suite d’un soulèvement soutenu par l’OTAN qui a renversé et tué l’autocrate de longue date Mouammar Kadhafi en 2011. La Libye, riche en pétrole, a été gouvernée pendant la majeure partie de la dernière décennie par des gouvernements rivaux dans l’est et l’ouest de la Libye, chacun soutenu par un éventail de les milices et les gouvernements étrangers.

Les trafiquants d’êtres humains ont profité de la décennie d’instabilité, faisant passer clandestinement des migrants à travers les frontières depuis six pays, dont l’Égypte, l’Algérie et le Soudan. Ils embarquent ensuite des migrants désespérés à la recherche d’une vie meilleure en Europe dans des canots pneumatiques mal équipés et d’autres navires pour des voyages risqués sur la périlleuse route de la mer Méditerranée centrale.

Un navire parti de Libye transportant environ 700 migrants, dont environ 350 Pakistanais , a coulé des côtes grecques en juin. Seules 104 personnes, dont 12 Pakistanais, ont été secourues.

Le Pakistan traverse une crise économique qui pousse des milliers d’hommes, pour la plupart jeunes, à chercher du travail à l’étranger. Beaucoup se rendent en Libye dans l’espoir d’atteindre éventuellement les côtes européennes.