23/02/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

Palestine : l’armée israélienne tue 4 personnes dans des violences en Cisjordanie

palestiniens assassinés

RAMALLAH, Cisjordanie (AP) – Les forces israéliennes ont tué quatre Palestiniens dans des incidents distincts en Cisjordanie occupée jeudi, a déclaré le ministère palestinien de la Santé, la dernière violence à secouer la région après des mois de troubles.

Tard jeudi, les forces israéliennes ont abattu un jeune Palestinien près de la ville de Ramallah et en ont blessé trois autres, a indiqué le ministère. L’armée israélienne a déclaré avoir tiré sur des Palestiniens qui lançaient des pierres et des bouteilles de peinture sur des voitures israéliennes circulant sur une route de Cisjordanie. « Des coups ont été identifiés », a-t-il déclaré sans fournir plus de détails.

Plus tôt dans la journée, trois Palestiniens ont été tués lorsque l’armée israélienne effectuait une opération d’arrestation dans la ville brûlante de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie. L’armée a déclaré que les forces avaient essuyé des tirs et avaient ensuite riposté par des tirs réels.

Jénine et son camp de réfugiés adjacent sont un bastion pour les militants palestiniens et Israël y a intensifié ses raids ces derniers mois.

L’agence de presse officielle palestinienne Wafa a rapporté que « des affrontements et des affrontements violents » ont éclaté entre les habitants de Jénine et les forces israéliennes.

Le ministère palestinien de la Santé a identifié les trois hommes comme étant Atta Shalabi, 46 ans, Tarek al-Damj, 29 ans, et Sedki Zakarneh, 29 ans. Il n’était pas immédiatement clair s’ils étaient affiliés à un groupe militant.

De vieilles photos circulant sur les réseaux sociaux montraient deux des trois Palestiniens tués posant avec des fusils. Les médias palestiniens ont également partagé des images montrant une ambulance touchée par des coups de feu israéliens à Jénine.

Les factions palestiniennes de la ville ont appelé à une grève générale pour pleurer les morts et montrer leur solidarité avec leurs familles.

Mercredi, des soldats israéliens ont tiré et tué un militant palestinien qui a ouvert le feu sur eux près de la colonie cisjordanienne d’Ofra.

Plus de 140 Palestiniens ont été tués dans les combats israélo-palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est cette année, faisant de 2022 l’année la plus meurtrière depuis 2006.

L’armée israélienne affirme que la plupart des Palestiniens tués étaient des militants. Mais des jeunes lanceurs de pierres qui protestaient contre les incursions de l’armée israélienne et d’autres non impliqués dans les affrontements ont également été tués.

Israël a mené des raids d’arrestation quotidiens dans toute la Cisjordanie, dans une opération déclenchée par une série d’attaques palestiniennes contre des Israéliens au printemps.

L’armée dit que les raids sont destinés à démanteler les réseaux militants et à contrecarrer de futures attaques, mais les Palestiniens disent qu’ils enracinent l’occupation illimitée d’Israël, qui en est maintenant à sa 56e année.

Au moins 30 personnes sont mortes dans des attaques palestiniennes en Israël et en Cisjordanie occupée cette année.