01/07/2022

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

ONU : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique tue plus de 1,5 million de têtes de bétail

afrique secheresse

NATIONS UNIES (AP) – La sécheresse dans la Corne de l’Afrique a tué plus de 1,5 million de têtes de bétail et réduit considérablement la production céréalière, « et nous sommes définitivement au bord de la catastrophe », a déclaré un haut responsable de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. dit lundi.

Rein Paulsen, directeur des urgences et de la résilience de la FAO, qui est revenu de la région vendredi, a déclaré qu’il existait une « très petite fenêtre » pour prendre des mesures urgentes, et la clé est de savoir si les longues pluies de la région entre mars et mai sont bonnes – et si l’agence obtient les 130 millions de dollars dont il a besoin jusqu’en juin.

Les courtes pluies dans la région, qui comprend des parties de la Somalie, de l’Éthiopie et du Kenya, étaient censées arriver entre octobre et décembre, mais « étaient extrêmement faibles », a-t-il déclaré. « Et cela représente la troisième saison des pluies ratée consécutive avec des rans moyens inférieurs, ce qui a un impact grave sur les ménages vulnérables. »

Le résultat de la sécheresse signifie que la production céréalière globale pour la dernière saison des pluies dans le sud de la Somalie a été estimée à 58% inférieure à la moyenne à long terme, a déclaré Paulsen. Dans les zones agricoles des zones côtières marginales du sud-est du Kenya, « nous examinons une production agricole estimée à 70 % inférieure à la moyenne », a-t-il déclaré.

En outre, la plupart des endroits pour l’eau qui ont généralement résisté à la variabilité climatique se sont asséchés au Kenya, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Rome.

Paulsen a déclaré qu’un financement de 130 millions de dollars est maintenant essentiel pour fournir de l’argent aux gens pour acheter de la nourriture jusqu’à ce que la production reprenne, pour maintenir le bétail en vie et pour fournir des semences résistantes à la sécheresse aux agriculteurs pour récolter une récolte.

« Nous avons une fenêtre jusqu’au milieu de cette année – jusqu’en juin, qui est une fenêtre étroite et très sensible au temps pour des actions urgentes à intensifier pour éviter un scénario du pire », a déclaré Paulsen. « L’agriculture a besoin de beaucoup plus d’attention. C’est essentiel à la survie des communautés touchées par la sécheresse.

Au cours de sa visite dans la région, Paulsen a déclaré: «Nous avons vu des carcasses de bétail et d’animaux sauvages au bord de la route pendant que nous conduisions. Nous avons vu des animaux mourir avec leurs fermiers, et je pense que les chiffres sont assez choquants. »

Rien qu’au Kenya, 1,4 million de têtes de bétail sont mortes au cours de la dernière partie de l’année dernière à cause de la sécheresse, et dans le sud de l’Éthiopie, environ 240 000 têtes de bétail sont mortes à cause de la sécheresse, a-t-il dit.

Paulsen a déclaré que « c’était assez traumatisant de traverser les communautés et de voir des agriculteurs s’occuper du bétail alors qu’ils mouraient au bord des routes ».

Le bétail est non seulement essentiel aux moyens de subsistance des populations, a-t-il dit, mais il fournit du lait aux enfants, et la FAO se concentre sur la fourniture urgente de fourrage et d’eau pour les maintenir en vie.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies a déclaré le 8 février que la sécheresse a laissé environ 13 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique face à la faim dans les conditions les plus sèches depuis 1981. Il cherche 327 millions de dollars pour répondre aux besoins urgents de 4,5 millions de personnes au cours de la six prochains mois.