20/05/2022

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Les Emirtes annoncent avoir intercepté 2 missiles balistiques au-dessus d’Abu Dhabi

Emirates

DUBAÏ, Émirats arabes unis (AP) – Les Émirats arabes unis ont intercepté lundi matin deux missiles balistiques visant Abou Dhabi, a rapporté son agence de presse publique, la dernière attaque visant la capitale émiratie.

L’attaque d’Abu Dhabi, après qu’une autre la semaine dernière a fait trois morts et six blessés, aggrave encore les tensions dans le golfe Persique alors que la guerre civile au Yémen dure depuis des années.

Cette guerre, opposant les rebelles houthis soutenus par l’Iran à une coalition dirigée par l’Arabie saoudite, est devenue un conflit régional alors que les négociations se poursuivent sur l’accord nucléaire en lambeaux de Téhéran avec les puissances mondiales. L’effondrement de l’accord a déclenché des années d’attaques dans toute la région.

L’agence de presse officielle WAM a déclaré que des fragments de missiles sont tombés sans danger sur la capitale, Abu Dhabi.

Les Émirats « sont prêts et prêts à faire face à toute menace et prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger l’État de toutes les attaques », a déclaré WAM citant le ministère de la Défense des Émirats arabes unis.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent le ciel au-dessus de la capitale s’illuminer avant l’aube lundi, avec des points de lumière ressemblant à des missiles intercepteurs dans le ciel. Les vidéos correspondaient à des caractéristiques connues d’Abu Dhabi.

Le tir de missile a perturbé le trafic vers l’aéroport international d’Abu Dhabi, qui abrite le transporteur long-courrier Etihad, pendant environ une heure après l’attaque.

Personne n’a immédiatement revendiqué la responsabilité de l’attaque. Cependant, l’attaque est survenue une semaine après que les rebelles houthis du Yémen ont revendiqué une attaque contre la capitale émiratie qui a tué trois personnes et en a blessé six autres.

Ces derniers jours, une coalition dirigée par l’Arabie saoudite et soutenue par les Émirats arabes unis a déclenché des frappes aériennes punitives visant le Yémen, coupant Internet le pays le plus pauvre du monde arabe et tuant plus de 80 personnes dans un centre de détention.

Les Houthis avaient menacé de se venger des Émirats et de l’Arabie saoudite pour ces attaques. Dimanche, la coalition dirigée par l’Arabie saoudite a déclaré qu’un missile balistique lancé par les Houthis avait atterri dans une zone industrielle de Jizan, en Arabie saoudite, blessant légèrement un étranger.

Un porte-parole militaire houthi n’a pas immédiatement répondu aux questions de l’Associated Press sur l’attaque de lundi.

Le quotidien iranien radical Kayhan, dont le rédacteur en chef a été nommé par le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei, a publié dimanche dernier un article en première page citant des responsables houthis selon lesquels les Émirats arabes unis seraient à nouveau attaqués avec un titre : « Évacuez les commerces émiratis. tours. »

En 2017, le journal avait fait face à une interdiction de publication de deux jours après avoir publié un titre disant que Dubaï était la « prochaine cible » des Houthis.