15/06/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

L’Assemblée générale de l’ONU s’apprête à censurer la Russie pour l’invasion de l’Ukraine

onu

NATIONS UNIES, 2 mars (Reuters) – L’Assemblée générale des Nations unies doit réprimander mercredi la Russie pour son invasion de l’Ukraine et exiger que Moscou cesse les combats et retire ses forces militaires, une décision qui vise à isoler diplomatiquement la Russie au sein de l’instance mondiale. 

Mardi soir, près de la moitié des 193 membres de l’Assemblée générale avaient signé en tant que co-sponsors d’un projet de résolution avant un vote mercredi, ont indiqué des diplomates. Le texte « déplore » « l’agression contre l’Ukraine » de la Russie.

Il est similaire à un projet de résolution auquel la Russie a opposé son veto au Conseil de sécurité de 15 membres vendredi. Aucun pays n’a de droit de veto à l’Assemblée générale et les diplomates occidentaux s’attendent à ce que la résolution, qui a besoin d’un soutien des deux tiers, soit adoptée.

“La guerre de la Russie marque une nouvelle réalité. Elle exige que chacun d’entre nous prenne une décision ferme et responsable et prenne parti”, a déclaré mardi la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, devant l’Assemblée générale.

Bien que les résolutions de l’Assemblée générale ne soient pas contraignantes, elles ont un poids politique.

Le projet de texte “exige que la Fédération de Russie retire immédiatement, complètement et sans condition toutes ses forces militaires du territoire de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues”.

Des dizaines d’États devraient s’abstenir formellement de voter ou ne pas s’engager du tout. Lors de deux votes des 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU sur la crise ukrainienne la semaine dernière, la Chine, l’Inde et les Émirats arabes unis se sont abstenus.

“Nous devons laisser de la place pour une bretelle de sortie diplomatique”, a déclaré mardi l’ambassadrice des EAU à l’ONU, Lana Nusseibeh. “Les canaux doivent rester ouverts et les pays qui se sont abstenus ont ces canaux avec le président Poutine et les utiliseront pour aider et soutenir de toutes les manières possibles.”

Le vote de l’Assemblée générale interviendra à la fin d’une rare session extraordinaire d’urgence de l’organe, qui a été convoquée dimanche par le Conseil de sécurité. La Russie n’a pas pu opposer son veto à cette décision car il s’agissait d’une question de procédure.

Plus de 100 pays se seront adressés à la session avant le vote.

Les mesures prises aux Nations Unies reflètent ce qui s’est passé en 2014 après que la Russie a annexé la région ukrainienne de Crimée.

Le Conseil de sécurité a voté sur un projet de résolution s’opposant à un référendum sur le statut de la Crimée et a exhorté les pays à ne pas la reconnaître. Il a été opposé par le veto de la Russie.

L’Assemblée générale a ensuite adopté une résolution déclarant le référendum invalide. Il a reçu 100 voix pour, 11 contre et 58 abstentions formelles, tandis que deux douzaines de pays n’ont pas participé.