La Grande- Bretagne demande à la Russie à fournir des détails sur le Novitchok

La Grande- Bretagne demande à la Russie à fournir des détails sur le Novitchok

LONDRES (Reuters) – Le ministre de la Sécurité britannique Ben Wallace a exhorté la Russie à fournir des précisions sur le Novitchok, cet agent neurotoxique développé par l’armée soviétique pendant la guerre froide qui a fait deux nouvelles victimes en Grande-Bretagne.

Deux citoyens britanniques sont en effet dans un état critique après avoir été exposés, apparemment par hasard, au Novitchok, quatre mois après l’attaque subie à Salisbury par Sergueï Skripal, un ex-agent double russe, et sa fille via le même agent.

Les autorités britanniques ont accusé la Russie d’avoir empoisonné les Skripal, ce qui a provoqué une crise diplomatique sans précédent entre Londres et Moscou, qui dément toute implication, depuis la fin de la Guerre froide.

Plus de 100 diplomates russes ont été expulsés de Grande-Bretagne, des Etats-Unis et d’autres pays occidentaux. La Russie, qui dément toute responsabilité dans l’agression, a répliqué par des expulsions croisées.

“La Russie pourrait rectifier le tir, elle pourrait nous dire ce qui s’est passé, ce qu’elle a fait et donner des réponses aux questions que nous nous posons encore”, a déclaré Ben Wallace à la BBC.

“Ils (les Russes) sont ceux qui pourraient fournir toutes les clefs permettant de garantir la sécurité du public.”

Les deux personnes dans un état critique ont été hospitalisées samedi après s’être trouvés mal à Amesbury, ville du sud de l’Angleterre située non loin de Salisbury, lieu de l’attaque subie par les Skripal.

Share

Written by:

3 343 Posts

View All Posts
Follow Me :

Donner votre avis