20/04/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

La colère des Français contre la loi sur les retraites en tête des manifestations mondiales en 2023

PARIS

Les protestations dans le monde entier contre les règles et les prestations de retraite ont plus que triplé cette année alors que des pays de la France à l’Iran en passant par l’Inde sont aux prises avec les changements démographiques et les pressions qu’ils exercent sur les finances nationales.

La France a occupé le devant de la scène avec une série de grèves et de manifestations nationales qui ont commencé en janvier contre le projet du président Emmanuel Macron de relever l’âge minimum de la retraite de deux ans à 64 ans.

Il y a eu plus de 3 800 manifestations françaises jusqu’en avril, selon les calculs de Bloomberg basés sur les données publiées par l’Armed Conflict Location Event Data Project, qui recueille les reportages des médias locaux sur les troubles à travers le monde.

Ces chiffres ont culminé en mars – lorsque le gouvernement Macron a survécu aux motions de censure pour permettre l’adoption du projet de loi sur la réforme des retraites sans tenir un vote complet au Parlement – ​​et sont restés élevés en avril.

Les coûts des retraites publiques dans les économies développées devraient monter en flèche au cours des prochaines décennies en tant que part du produit intérieur brut. Alors que Macron a fait valoir que le fardeau doit être maîtrisé, certains pays ont assoupli les réformes prévues à la suite de contrecoups sociaux.

Les données de l’ACLED, qui classe les troubles dans des catégories allant des batailles à la violence contre les citoyens en passant par les émeutes et les manifestations, montrent que ce ne sont pas seulement les pays occidentaux aux prises avec les changements démographiques mondiaux.

Au total, 78 pays ont fait l’objet de reportages dans les médias sur des manifestations ou des émeutes liées à la réforme des retraites cette année.

Pendant ce temps, les syndicats français ont appelé à une nouvelle journée de grèves et de marches nationales mardi prochain. Un sondage cette semaine a montré qu’ils bénéficiaient toujours d’un soutien public majoritaire, même si le soutien avait chuté depuis son apogée