La Chine soutient le gel des manoeuvres en Corée du Sud

Partagez cet article

PEKIN (Reuters) – La Chine a approuvé mercredi la décision de Donald Trump de geler les exercices militaires conjoints des Etats-Unis et de la Corée du Sud, y voyant la confirmation de la stratégie de “double suspension” qu’elle préconise depuis des mois.

Au lendemain du sommet historique de Singapour entre le président américain et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a également souligné lors de son point presse quotidien que la question de la sécurité de la péninsule coréenne ne pouvait se régler en une seule étape.

Pékin demande depuis des mois que la Corée du Sud et les Etats-Unis suspendent leurs manoeuvres en échange de l’arrêt par la Corée du Nord de ses essais nucléaires et tests de missiles, afin que les deux camps puissent ouvrir des négociations.

Le gel des manoeuvres militaires a été annoncé par Donald Trump lors de sa conférence de presse de clôture du sommet et ne figure pas dans la déclaration commune signée par le chef de la Maison blanche et le numéro un nord-coréen. La décision a pris de court la Corée du Sud et le Pentagone, qui semblent ne pas en avoir été informés en amont.

Les services de la présidence sud-coréenne ont estimé mercredi que l’arrêt des exercices militaires “est peut-être nécessaire” pour faciliter les discussions sur la dénucléarisation, a rapporté l’agence sud-coréenne Yonhap.

Donner votre avis