Frontière Niger-Mali : Au moins 43 civils touaregs tués en deux jours

Partagez cet article

AFP- Plusieurs dizaines de civils touaregs, dont des personnes âgées, des femmes et des enfants, ont été tués en 24 heures par des djihadistes présumés dans le nord-est du Mali, à la frontière avec le Niger, faisant craindre une flambée des tensions inter-communautaires.

Ces tueries se sont produites dans une zone où des djihadistes ayant prêté allégeance à Daech ont récemment subi de lourdes pertes face à la force française Barkhane et à l’armée malienne, souvent appuyées par deux groupes armés principalement touaregs.

«Nos combattants sont en train de détruire leurs bases et les anéantir. Ils viennent s’en prendre gratuitement aux civils innocents», a affirmé à l’AFP un responsable tribal joint à Menaka, principale ville de la région, qui s’est identifié par son prénom, Sidigui.

 

Donner votre avis