Mali : Le bilan de l’attaque d’un camp militaire revue en hausse

Partagez cet article

BAMAKO (Reuters) – Le bilan définitif de l’attaque d’une base de l’armée malienne ce week-end est de 23 soldats tués, annonce lundi un communiqué militaire.

Un commando armé s’est brièvement emparé dans la nuit de samedi à dimanche d’un camp de l’armée malienne à Dioura, dans la région de Mopti (centre du pays). L’attaque a été attribuée à des djihadistes.

“Vous n’êtes pas seuls. Tous les Maliens épris de paix vous soutiennent”, a déclaré le ministre malien de la Défense Tiémoko Sangaré lors d’une visite aux soldats basés à Dioura. “N’écoutez surtout pas les chants des sirènes dont le seul objectif vise la déstabilisation du pays.”

La sécurité est précaire dans le nord et le centre du Mali où opèrent des groupes djihadistes et insurgés touaregs.

Donner votre avis