04/12/2022

C'est le 1er Novembre

Qu'on n'oublie pas les vrais Chouhadas

Des roquettes frappent près de l’aéroport de Bagdad et endommagent un avion abandonné

baghdad aeroport

AP- Six roquettes ont été tirées vendredi sur l’aéroport de la capitale irakienne, causant des dégâts mais aucune victime, ont indiqué des sources de sécurité, la dernière d’une série d’attaques que les États-Unis imputent aux milices liées à l’Iran.

Les roquettes ont touché les pistes ou les aires de stationnement de l’aéroport international de Bagdad, a indiqué l’une des sources.

« Un avion civil a été touché et endommagé », a indiqué cette source, basée au ministère de l’Intérieur.

Une deuxième source de sécurité a confirmé que l’attaque consistait en six roquettes qui sont tombées autour des installations civiles de l’aéroport, endommageant un avion à l’arrêt.

Une troisième source a identifié l’avion comme étant un Boeing 767 appartenant à l’entreprise publique Iraqi Airways, notant qu’il n’était pas en service et qu’il était en cours de réparation.

L’attaque n’a pas été immédiatement revendiquée.

Ces derniers mois, des attaques de roquettes et de drones ont visé l’ambassade américaine dans la zone verte de haute sécurité de Bagdad, une installation diplomatique américaine à l’aéroport et des troupes appartenant à une coalition dirigée par les États-Unis stationnées dans des bases irakiennes.

Les attaques sont rarement revendiquées, mais sont régulièrement attribuées à des factions pro-iraniennes, qui exigent que les troupes américaines déployées pour aider les forces irakiennes à combattre le groupe État islamique quittent le pays.

La coalition dirigée par les États-Unis a mis fin à sa mission de combat en Irak en décembre, quatre ans après que le gouvernement irakien a déclaré la victoire sur les djihadistes.

Mais environ 2 500 soldats américains et 1 000 soldats de la coalition resteront déployés en Irak pour offrir formation, conseil et assistance aux forces nationales.

Le 3 janvier, les forces américaines ont abattu deux drones armés qui visaient la coalition à l’aéroport de Bagdad, selon une source de la coalition.

Le 13 janvier, trois personnes, dont deux enfants, ont été blessées par une roquette qui a touché une école de la zone verte, tandis que deux autres roquettes sont tombées à l’intérieur du complexe de l’ambassade américaine, sans faire de victimes.

En septembre, une attaque de « drones armés » a visé l’aéroport international d’Arbil au Kurdistan irakien, où une base héberge des troupes de la coalition.