Irak : Des roquettes tirées sur les troupes US au Kurdistan

Partagez cet article

MOSSOUL, Irak (Reuters) – Des milices soutenues par l’Iran ont lancé des roquettes ciblant des troupes américaines qui se sont abattues près de l’aéroport d’Erbil, dans la région semi-autonome du Kurdistan irakien, a déclaré mercredi une agence de sécurité kurde, quelques heures après que le Premier ministre irakien a promis de protéger les missions étrangères.

Le service de lutte contre le terrorisme du Kurdistan irakien a imputé cette attaque aux Forces mobilisées du peuple (PMF), groupe paramilitaire irakien composé essentiellement de milices chiites soutenues par Téhéran.

Six roquettes ont été tirées. Quatre ont atterri à proximité de l’aéroport d’Erbil et deux n’ont pas explosé, a précisé le service dans un communiqué.

Un porte-parole de la coalition menée par les Etats-Unis en Irak a déclaré que les premiers éléments indiquaient que les tirs n’avaient pas atteint les troupes de la coalition à Erbil.

“Il n’y a pas eu de dégâts ni de victime. L’incident est en cours d’enquête”, a dit sur Twitter le colonel Wayne Marotto.

L’attaque n’a pas été revendiquée pour le moment.

Elle est survenue quelques heures après que le Premier ministre irakien Mustafa al Kadhimi a promis, lors d’une réunion avec de hauts diplomates, de protéger les missions étrangères et de limiter le nombre d’armes détenues par les forces gouvernementales, après que Washington a menacé de fermer l’ambassade américaine à Bagdad.

Donner votre avis