Coronavirus: Les Etats Unis espèrent atteindre cette semaine le pic épidémique

Partagez cet article

NEW YORK (Reuters) – L’épidémie de coronavirus aux Etats-Unis pourrait atteindre son pic cette semaine, a déclaré lundi un haut responsable des autorités fédérales de la santé tandis que le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, disait espérer que “le pire est passé” dans l’Etat le plus touché du pays.

Malgré de premiers signes de stabilisation de la pandémie, plusieurs responsables politiques ont estimé qu’un retour à la normale de l’activité économique dépendrait de l’augmentation du nombre de tests de contamination au sein de la population. L’administration Trump a laissé entendre que les restrictions imposées actuellement pourraient être allégées le 1er mai.

“Nous pouvons contrôler la propagation: on peut en tirer de la satisfaction”, a déclaré Andrew Cuomo lors de son point de presse quotidien. “Le pire est passé, si nous continuons à avancer de manière intelligente. Nous avons la main sur le robinet et si nous tournons le robinet, nous retournerons en arrière.”

Troisième pays le plus peuplé au monde, les Etats-Unis sont le plus durement touché par la pandémie de Covid-19 selon les chiffres officiels avec plus de 22.800 décès selon le décompte effectué lundi par Reuters, dont plus de 10.000 dans le seul Etat de New York, et plus de 500.000 cas d’infection.

Le nombre de décès rapportés dans l’ensemble du pays dimanche est de 1.513, le plus faible bilan quotidien enregistré depuis le 6 avril. On en comptait 1.838 de plus samedi, 2.069 vendredi et 1.874 jeudi.

“Nous approchons du pic, à présent,”, a dit Robert Redfield, directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) sur la chaîne de télévision NBC.

“On saura qu’on a atteint le pic lorsque le chiffre du lendemain sera inférieur à celui de la veille”, a-t-il ajouté.

Les statistiques officielles, qui ne prennent pas en compte les décès hors milieu hospitalier, sous-estiment le nombre de personnes qui succombent à l’infection par le coronavirus, selon les experts.

TRUMP VEUT DÉCIDER SEUL DE LA RÉOUVERTURE DE L’ÉCONOMIE

Le débat politique, lui, reste marqué par les divergences entre les gouverneurs des Etats et le président Donald Trump, notamment sur le calendrier de la “réouverture” de l’économie, c’est à dire de la levée des mesures de confinement qui ont mis à l’arrêt une part importante des entreprises du pays.

“Il s’agit d’une décision du président, et pour de nombreuses bonnes raisons. Ceci étant dit, l’administration et moi travaillons étroitement avec les gouverneurs et cela continuera. Une décision de moi, en liaison avec les gouverneurs et des contributions venant d’ailleurs, sera prise dans peu de temps”, a-t-il écrit sur Twitter.

Selon des juristes, le président des Etats-Unis ne dispose en fait que d’une autorité limitée en la matière. Le dixième amendement de la constitution américaine attribue en effet aux Etats les pouvoirs de police et de régulation des services publics.

Andrew Cuomo et d’autres gouverneurs devaient dévoiler ce lundi un projet coordonnée de réouverture progressive. L’exercice constitue “un équilibre délicat et personne n’a fait cela auparavant”, a toutefois reconnu le gouverneur de New York.

Dans la ville de New York, la plus peuplée du pays avec environ 8,4 millions d’habitants, trois indicateurs doivent afficher une baisse durable avant que l’on puisse considérer que l’épidémie est entrée dans une phase moins sévère, a dit le maire, Bill de Blasio.

Ces indicateurs sont le nombre quotidien de personnes admises à l’hôpital, le nombre de personnes en soins intensifs et le pourcentage de tests positifs au virus.

“Je suis heureux de vous annoncer que nous voyons tous les indicateurs évoluer dans la bonne direction et baisser ensemble”, a dit Bill de Blasio.

Il a ajouté qu’il était nécessaire de multiplier les tests avant de pouvoir affirmer que la ville était entrée dans une nouvelle phase de l’épidémie et d’envisager un allégement des mesures de distanciation sociale.

Des mesures de confinement sont à l’oeuvre dans 42 Etats du pays.

Donner votre avis