05/12/2023

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

Alger réagit à l’appel de l’Ukraine pour recruter des volontaires algériens pour combattre contre les russes

Guerre Ukraine

L’ambassade d’Ukraine à alger a publié un appel sur son compte facebook pour recruter des volontaires afin de rejoindre l’armée Ukrainienne. « Quiconque veut se joindre à la défense de la sécurité en Europe et dans le monde peut venir se tenir aux côtés des Ukrainiens contre les envahisseurs du XXIe siècle.”

Le communiqué ukrainien indique qu’en vertu des lois du pays “les étrangers ont le droit de s’enrôler dans les forces armées sur une base volontaire”. Kiev appelle donc tous les étrangers “qui souhaitent rejoindre la résistance aux occupants russes et protéger la sécurité mondiale” à rejoindre “les rangs des forces de défense territoriales”. L’ambassade précise qu’une “unité distincte d’étrangers est formée, la Légion internationale de défense territoriale de l’Ukraine”, avant d’inviter tout volontaire à remplir un formulaire.

La réaction des autorités algériennes ne s’est pas fait attendre. Les autorités algérienne ont rapidement exigé de l’ambassade qu’elle retire ce texte de sa page Facebook. Et l’ambassade a bien retiré ce texte scandaleux.

Surtout quand on se rappelle que l’Ukraine a fait partie de la coalition qui a apporté le soutien à l’armée américaine pour envahir l’Irak en 2003. Un envahissement basé sur le mensonge des autorités américaine, qui accusaient Sadam Hussein de détenir l’armée nucléaire ou ses liens avec Al Qaïda de Oussama Benladen. Un gros mensonge utilisé par les yankés pour piller les richesses de l’Irak. Pour rappel, la conséquence de l’envahissement de l’Irak, entre 500 000 et 1000 000 d’enfants irakiens ont succombé suite à mal nutrition et aux maladies dues à l’effondrement du système sanitaire Irakien. 

Pour alger l’appel ukrainien constitue un “fait grave” et “viole les dispositions de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques entre États”.

Pour rappel, l’Algérie s’est abstenue, le 2 mars, de voter la résolution onusienne qui exige “que la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l’Ukraine”.  La neutralité algérienne sur ce dossier s’explique en outre par les liens militaires et économiques qu’Alger et Moscou ont noués. BBC Afrique rappelle ainsi que l’Algérie est, avec l’Égypte, l’un des principaux importateurs d’armes russes.