24 soldats Maliens tués dans une embuscade

Partagez cet article

BAMAKO (Reuters) – Vingt-quatre soldats maliens ont été tués dimanche après-midi dans une embuscade contre leur convoi dans le centre du Mali, dans la région de Diabaly, a déclaré l’armée lundi.

Selon le colonel Diarran Koné, porte-parole des forces maliennes, huit survivants ont également pu être récupérés.

L’attaque est la plus meurtrière contre l’armée malienne depuis celle de novembre 2019 qui avait coûté la vie à 53 militaires.

Aucun groupe n’a revendiqué l’attaque, qui s’est produite au nord de Bamako, à une centaine de kilomètres au sud de la frontière avec la Mauritanie.

Donner votre avis