19/10/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

USA: Report du procès sur la mort de George Floyd repoussée

George Floyd

MINNEAPOLIS, 8 mars (Reuters) – Le procès de l’ancien policier de Minneapolis Derek Chauvin, accusé d’avoir provoqué la mort de George Floyd en mai dernier aux Etats-Unis, a été reporté au moins jusqu’à mardi matin pour examiner la possibilité d’un nouveau chef d’accusation.

L’ouverture d’un procès qui s’annonce sous hautes tensions devait avoir lieu ce lundi avec le début de la sélection des jurés pour une affaire considérée comme emblématique de la violence policière contre les Noirs américains.

Derek Chauvin, poursuivi pour meurtre au second degré et homicide involontaire, risque jusqu’à 40 ans de prison. Mais la cour d’appel du Minnesota a ordonné vendredi qu’un tribunal réexamine la possibilité d’une mise en examen pour meurtre au troisième degré, passible d’une peine moindre.

« Nous ne faisons pas cela pour interférer, pour ralentir le processus, mais c’est une question très importante », a déclaré à la cour Matthew Frank, un assistant du procureur général.

Les procureurs craignaient que la sélection des jurés, alors que le nombre de chefs d’accusation n’est pas arrêté, puisse faciliter un éventuel appel du verdict par l’accusé, a encore expliqué Matthew Frank.

Les procureurs ont alors déclaré qu’ils demanderaient à la cour d’appel d’intervenir pour retarder le procès et le juge Cahill a suspendu la procédure jusqu’à mardi matin.

LA DÉLICATE SÉLECTION DES JURÉS

Trois semaines ont été prévues pour la seule sélection des jurés, en raison des difficultés à trouver des citoyens objectifs dans une affaire qui a bouleversé tout le pays et dont la victime, morte étouffée sous le genou d’un policier, est devenue un symbole international des violences raciales.

Le tribunal a envoyé l’année dernière à des jurés potentiels un questionnaire épais de 16 pages leur demandant ce qu’ils savaient sur la mort de George Floyd, le 25 mai dernier, après son arrestation devant une épicerie de Minneapolis.

Les destinataires étaient notamment interrogés sur le fait de savoir s’ils avaient vu des images de la mort de Floyd ou s’ils avaient pris part à des manifestations de protestation contre les violences policières.

La mort de George Floyd, plaqué au sol pendant près de neuf minutes pendant lesquelles il murmure « I Can’t Breathe » (je ne peux pas respirer) à plusieurs reprises, a été filmée par des passants et les images ont fait le tour du monde.

Les avocats de Derek Chauvin peuvent refuser jusqu’à 15 personnes sur la liste des citoyens pressentis pour siéger à la cour, sans avoir à avancer une raison, tandis que le bureau du procureur général du Minnesota peut refuser neuf personnes.

Si un camp soupçonne l’autre de récuser un juré pour des raisons de race, d’ethnie ou de sexe, il peut demander au juge d’annuler la récusation.

Certains experts de justice pénale craignent qu’aucun Noir ne soit retenu pour les douze places de jurés et les quatre places de suppléants et que cela nuise à la perception du public quant à la crédibilité du verdict.

« Idéalement, vous voulez quelqu’un qui ne se soit pas fait une opinion au préalable (…) Connaissez-vous une personne noire qui n’ait pas déjà développé une opinion sur George Floyd? » relève Aviva Orenstein, professeur de droit à la Maurer School à l’université de l’Indiana.

Environ un cinquième des habitants de Minneapolis sont afro-américains.

« Ce que nous devrions tous vouloir, c’est un jury qui représente l’éventail des points de vue et des opinions ainsi que les caractéristiques démographiques de la communauté », estime Valerie Hans, professeur de droit à l’université Cornell.

« Cela devrait inclure des personnes qui ont peut-être participé à des manifestations et qui ont des points de vue variés sur les questions concernées. »

UNE SALLE D’AUDIENCE SOUS HAUTE SURVEILLANCE

Derek Chauvin, 44 ans, a été remis en liberté provisoire en octobre après le règlement d’une caution d’un million de dollars et il sera jugé dans une salle d’audience du comté de Hennepin, entourée de clôtures de protection et de barricades en béton.

De petits groupes de manifestants se sont rassemblés lundi dans un parc attenant, certains avec des bouquets de fleurs et d’autres avec des panneaux aux slogans optimistes : « Un changement est en train de se produire. »

La salle d’audience a été adaptée pour limiter la propagation du COVID-19, les familles Chauvin et Floyd n’ayant droit qu’à un seul siège. La plupart des journalistes présents regarderont le procès par lien vidéo depuis un autre bâtiment.

Les avocats de Derek Chauvin, qui a été licencié des forces de police au lendemain du drame, ont fait valoir que leur client avait correctement suivi la procédure en aidant ses collègues à arrêter George Floyd, soupçonné d’avoir utilisé un faux billet pour payer des cigarettes.

Le médecin légiste a conclu que la mort de George Floyd était un homicide en partie à cause de la pression exercée par les policiers sur son corps.

Mais le rapport d’autopsie a également noté que la victime avait pris du fentanyl, un opioïde. Les avocats de Derke Chauvin affirment qu’une overdose est la principale cause du décès.