Covid19 : La première vague épidémique aurait détruit près de 6 millions d’emplois dans l’UE

carte covid19

BRUXELLES (Reuters) – Près de 6 millions de personnes se sont retrouvées sans emploi dans l’Union européenne après la première vague de la pandémie de COVID-19, qui a particulièrement touché les travailleurs temporaires, les jeunes et les femmes, révèle une étude publiée jeudi.

Selon la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound), les programmes de chômage partiel et autres aides publiques ont contribué à protéger les emplois, mais ont également poussé de nombreuses personnes en recherche d’emploi vers l’inactivité prolongée.

“Au printemps 2020, l’UE comptait 5,7 millions de personnes actives de moins qu’à la fin de l’année 2019, et 6,3 millions de moins par rapport à la croissance tendancielle à laquelle on aurait pu s’attendre avant la pandémie de COVID-19”, indique Eurofound.

L’agence a indiqué que le nombre de contrats temporaires avait chuté de 17%, notamment en Espagne, France, Pologne, Italie et Grèce.

“Les jeunes travailleurs ont connu les plus fortes baisses d’emploi”, montre le rapport, soulignant que les niveaux d’emploi des jeunes pendant la pandémie ont diminué davantage que pendant la crise financière de 2008-2009, ce qui risque de provoquer une nouvelle “génération perdue”.

Et contrairement à la précédente crise financière et économique, la pandémie a touché de manière disproportionnée les secteurs d’emploi à prédominance féminine, notamment l’hébergement, la restauration et les voyages.

Alors qu’environ la moitié de la main-d’œuvre de l’UE a adopté le télétravail, les travailleurs les plus instruits des centres urbains ont eu plus de chances de conserver leur emploi que les autres, exacerbant ainsi les inégalités.

Related posts

Donner votre avis