28/05/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

Un Palestinien de 14 ans enterré après avoir été tué par des tirs israéliens

palestine enfants

AL-KHADER, Cisjordanie (AP) – Une grande foule de personnes en deuil a enterré mercredi un garçon palestinien de 14 ans en Cisjordanie occupée, un jour après qu’il ait été abattu par les troupes israéliennes.

Mohammed Shehadeh est le deuxième mineur palestinien à être tué par des soldats israéliens cette année. Lors du cortège funèbre de mercredi, le corps du garçon, enveloppé dans un drapeau palestinien, a été transporté sur une civière à travers la ville d’al-Khader, près de Bethléem.

L’armée israélienne a déclaré que des soldats avaient ouvert le feu mardi après avoir repéré trois suspects lançant des bombes incendiaires sur des véhicules qui passaient près d’al-Khader. Il a déclaré que les soldats avaient abattu l’un des suspects. L’armée justifie l’utilisation de tirs réels contre ceux qui lancent des bombes incendiaires.

L’armée a déclaré que des soldats se trouvaient dans la zone au sud de Jérusalem parce qu’il y avait eu sept attentats à la bombe incendiaire au cours du mois dernier.

Les membres de la famille ont nié que Mohammed était impliqué dans le lancement de bombes incendiaires, affirmant qu’il se trouvait à plusieurs dizaines de mètres (yards) des assaillants lorsqu’il a été abattu.

Le père de Mohammed, Rezeq Salah, a déclaré à Palestine TV que son garçon, qui adorait monter à cheval, ne représentait aucune menace. « Le soldat israélien qui est entièrement équipé d’armes aurait pu l’arrêter sans le tuer », a déclaré Salah.

Des groupes de défense des droits ont condamné la fusillade de mardi comme un autre exemple de ce qu’ils disent être l’usage excessif de la force par l’armée. Les groupes affirment que dans certains cas, les troupes auraient pu arrêter les assaillants au lieu de les tuer ou auraient pu s’abstenir de tirer à balles réelles.

Israël affirme que ses forces de sécurité font tout leur possible pour éviter de blesser des civils.

Le groupe israélien de défense des droits de l’homme B’Tselem a déclaré que Mohammed était le deuxième mineur tué par les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie cette année. En 2021, les forces israéliennes ont tué 16 mineurs sur le territoire, a indiqué le groupe.

Les soldats sont très rarement poursuivis pour des tirs mortels.

Israël a capturé la Cisjordanie lors de la guerre au Moyen-Orient de 1967 et a établi des dizaines de colonies où vivent plus de 500 000 colons.

Les Palestiniens recherchent le territoire – avec Jérusalem-Est et la bande de Gaza – dans le cadre de leur futur État et considèrent les colonies comme un obstacle majeur à la résolution du conflit.