Un magistrat ordonne l’incarcération de l’ex-président équatorien

Partagez cet article

QUITO (Reuters) – Un magistrat équatorien a ordonné mardi l’incarcération de l’ancien président équatorien Rafael Correa à qui il reproche d’avoir violé son contrôle judiciaire.

Mis en cause dans l’enlèvement d’un parlementaire d’opposition, Rafael Correa doit se présenter aux autorités toutes les deux semaines.

Le juge lui reproche de s’être borné à se présenter au consulat d’Equateur en Belgique, le pays où il vit désormais.

Son avocat a prévenu qu’il ferait appel de l’ordonnance de mise en détention.

Donner votre avis