Palestine : Un rapport de l’Onu sur Gaza pointe de possibles crimes de guerre israéliens

Partagez cet article

GENEVE (Reuters) – Des enquêteurs des Nations unies ont déclaré jeudi que les forces de sécurité israéliennes avaient peut-être commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en abattant 189 Palestiniens et en en blessant plus de 6.100 autres, lors des manifestations du vendredi l’an dernier à la lisière de la bande de Gaza.

La commission indépendante dit disposer d’informations confidentielles sur ceux qu’elle pense être responsables de la mort de ces Palestiniens.

“Les forces de sécurité israéliennes ont tué et mutilé des manifestants palestiniens qui ne constituaient pas une menace imminente de mort ou de blessures graves pour autrui lorsqu’ils ont été visés, et qui ne participaient pas non plus directement à des hostilités”, ont déclaré les enquêteurs dans leur rapport.

Les autorités israéliennes ont parlé de “théâtre de l’absurde”, jeudi, à propos de ce rapport des Nations unies.

Pour le ministre israélien des Affaires étrangères par intérim Israel Katz, le Conseil des droits de l’homme de l’Onu a “accouché d’un nouveau rapport hostile, mensonger et biaisé contre l’Etat d’Israël(…). Nul ne peut dénier à Israël le droit à l’autodéfense et l’obligation de défendre ses ressortissants et ses frontières face à des attaques violentes”.

Donner votre avis