Trois Palestiniens tués par des tirs israêliens, 400 blessés à la limite Gaza-Israël

Partagez cet article

GAZA (Reuters) – Les forces israéliennes ont tué par balles trois manifestants palestiniens et fait 400 blessés, vendredi le long de la limite entre la bande de Gaza et Israël, ont rapporté des médecins de Gaza.

Au total, les troupes israéliennes ont tué 41 Palestiniens et en ont blessé plus de 5.000 depuis que les habitants de la bande de Gaza ont entrepris, le 30 mars, leur mouvement de protestation. Les Palestiniens de Gaza réclament un droit au retour pour les réfugiés palestiniens de 1948 et leurs descendants.

Cette campagne pour le “droit au retour” doit durer jusqu’au 15 mai prochain, date du 70e anniversaire de la proclamation de l’Etat d’Israël.

L’armée israélienne a déclaré que 10.000 Gazaouis avaient participé à des “émeutes” et que certains avaient tenté de franchir la limite avec l’Etat d’Israël. Les troupes “ont agi conformément aux règles d’engagement” pour empêcher les manifestants de passer, a ajouté Tsahal.

Vendredi matin, le Haut-Commissaire de l’Onu pour les droits de l’homme, Zeid Ra’ad al Hussein, a reproché à Israël un usage de la force excessif contre les manifestants ces dernières semaines.

Donner votre avis