19/08/2022

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

« MBS » À L’ELYSÉE: UNE PLAINTE DÉPOSÉE À PARIS, LA FIANCÉE DE JAMAL KHASHOGGI « SCANDALISÉE »

MBS Macron

AFP- En visite à l’Elysée ce jeudi soir, le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane est visé par le dépôt d’une plainte à Paris dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, dont la fiancée se dit « scandalisée » par cette réception par Emmanuel Macron.

La visite de « MBS » à l’Elysée fait des remous. Après le déplacement d’Emmanuel Macron en Arabie saoudite en décembre dernier, c’est au tour du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane d’être reçu par le président de la République ce jeudi soir. Pour « un dialogue nécessaire » selon l’entourage du chef de l’Etat, sur la crise énergétique mais aussi sur la question des droits de l’homme.

« MBS », accusé dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi à Istanbul en 2018, est visé par une plainte déposée ce jeudi à Paris par deux ONG, « Democracy for the Arab World Now » (DAWN) et « Trial International », et leur avocat français, pour « complicité de torture et de disparition forcée ».

La plainte avec constitution de partie civile a été déposée auprès du doyen des juges d’instruction du tribunal judiciaire de Paris jeudi matin, a précisé à l’AFP l’avocat des ONG, Me Henri Thulliez. Cette procédure entraîne l’ouverture quasi-systématique d’une information judiciaire et la désignation d’un juge d’instruction.

« En application de la compétence universelle rendue possible par les conventions contre la torture et les disparitions forcées, les juridictions françaises sont compétentes pour ouvrir une information judiciaire à l’encontre de tout suspect qui se trouve sur le territoire national au moment où la plainte est déposée », quel que soit le lieu où les crimes dénoncés ont été commis, a ajouté l’avocat.

Dans un premier temps, la justice française doit s’assurer de la compétence de la France, de l’imputabilité des faits à la personne visée et de l’existence ou non d’une immunité pour cette dernière avant d’engager des investigations.

HATICE CENGIZ « SCANDALISÉE ET OUTRÉE »
Chroniqueur du Washington Post, critique du pouvoir saoudien, le journaliste Jamal Khashoggi a été tué et démembré le 2 octobre 2018 dans les locaux du consulat saoudien à Istanbul, où il était venu chercher des papiers nécessaires à son mariage. Les services de renseignement américains avaient pointé la responsabilité de Mohammed Ben Salmane dans l’assassinat du journaliste. Le prince héritier, lui, dément avoir ordonné l’assassinat, même s’il dit en porter la responsabilité en tant que dirigeant.

La fiancée de Jamal Khashoggi se dit quant à elle « scandalisée » par cette réception de « MBS » à l’Elysée. « Je suis scandalisée et outrée qu’Emmanuel Macron reçoive avec tous les honneurs le bourreau de mon fiancé », a affirmé Hatice Cengiz dans un message rédigé en français adressé à l’AFP.