L’Ukraine demande un soutien des occidentaux face à la menace Russe

L’Ukraine demande un soutien des occidentaux face à la menace Russe

KIEV (Reuters) – Le gouvernement ukrainien a exhorté mercredi ses alliés occidentaux à montrer qu’ils étaient disposés à punir la Russie avec de nouvelles sanctions, dont une exclusion du système international de paiements SWIFT, afin de dissuader Moscou de recourir davantage à la force militaire contre l’Ukraine.

S’exprimant dans un entretien à Reuters, le ministre ukrainien des Affaires étrangères a déclaré que Kiev ne bénéficiait d’aucune information nouvelle indiquant que Moscou avait décidé de lancer une nouvelle action militaire contre l’Ukraine, mais qu’il était important que l’Occident agisse dès maintenant pour garantir que cela ne se produirait pas.

“Je n’ai pas d’information pour affirmer que la décision de lancer une opération militaire contre l’Ukraine a déjà été prise. Donc cela peut aller dans les deux sens. Et c’est pourquoi la réaction de l’Occident, une réaction consolidée de l’Occident, est importante maintenant, pour empêcher (Vladimir) Poutine (…) de prendre cette décision”, a dit Dmitro Kouleba.

Kiev et Moscou s’accusent mutuellement du réveil des tensions dans l’est de l’Ukraine, où les forces ukrainiennes combattent des séparatistes pro-russes dans un conflit qui a fait 14.000 morts depuis 2014 selon les autorités ukrainiennes.

Le chef de la diplomatie ukrainienne avait affirmé mardi que la Russie parviendrait à regrouper d’ici une semaine plus de 120.000 soldats à la frontière entre les deux pays, tandis que la Russie a reproché aux Etats-Unis et à l’Otan de se livrer à des “activités provocatrices” dans l’espace maritime et aérien de la mer Noire.

Dmitro Kouleba a déclaré avoir demandé, lors de sa rencontre avec son homologue américain Antony Blinken la semaine dernière, que les Etats-Unis fournissent des équipements électroniques puissants permettant de contrer la capacité de la Russie à brouiller les communications ukrainiennes.

Il a aussi révélé avoir appelé à une réunion des ministres européens des Affaires étrangères lundi afin d’envisager de “bannir la Russie du SWIFT”, dans le cadre d’un ensemble de nouvelles sanctions économiques à imposer contre Moscou si celui-ci venait à provoquer une escalade des tensions.

L’Occident est parvenu par la voie diplomatique à contribuer à ce que la Russie se contienne, mais tout dépend de la disposition des puissances occidentales à traduire “leurs paroles en actes”, a dit le ministre ukrainien.

Dmitro Kouleba a indiqué ne pas avoir reçu de réponse du Kremlin après l’invitation émise mardi par le président ukrainien Volodimir Zelenski à son homologue russe Vladimir Poutine d’une rencontre dans le Donbass pour discuter du conflit dans la région.

Vladimir Poutine a prévenu mercredi, lors d’un discours à la nation, que l’Occident ne devait pas franchir de “lignes rouges” sous peine de s’exposer à une réaction rapide et ferme de la part de la Russie.

“J’ai compris le message de Vladimir Poutine de la manière suivante: ‘nous allons franchir vos lignes rouges, mais vous n’êtes pas autorisés à franchir les nôtres, et nous allons définir où elles se situent'”, a réagi Dmitro Kouleba.

Share

Written by:

3 429 Posts

View All Posts
Follow Me :

Donner votre avis