HBSC Londres attaquée par une organisation à cause de ses financement à l’origine du changement climatique.

HBSC Londres attaquée par une organisation à cause de ses financement à l’origine du changement climatique.

LONDRES (Reuters) – L’organisation écologiste Extinction Rebellion a attaqué jeudi le siège de HSBC à Londres, brisant au moins 19 fenêtres, pour protester, dit-elle, contre le financement par la banque d’activités à l’origine du changement climatique.

A l’aide de marteaux, les militantes de l’organisation ont brisé les fenêtres des bureaux de la banque à Canary Wharf et y ont collé des autocollants avant de s’asseoir et attendre l’arrivée de la police, a rapporté un journaliste de Reuters, présent sur les lieux.

“Malgré l’engagement de HSBC de ramener son empreinte carbone à zéro d’ici 2050, son actuel plan climatique permet toujours à la banque de financer les énergies basées sur le charbon et ne comporte aucun cadre permettant de rompre avec des clients ou d’annuler des contrats basés sur des liens avec l’industrie des combustibles fossiles”, indique Extinction Rebellion.

Sollicité, un porte-parole de HBSC n’a pas souhaité faire de commentaire dans l’immédiat.

L’organisation, qui dit vouloir réveiller les consciences sur les risques liés au changement climatique, avait utilisé le même mode d’action, il y a deux semaines, contre le siège londonien de la banque Barclays.

“Il est temps de se manifester et de se faire entendre”, a déclaré Gully Bujak, âgée de 28 ans, membre d’Extinction Rebellion. “Faire cela aujourd’hui peut nous conduire en prison, mais nous sommes du bon côté de l’histoire”, a-t-elle ajouté.

Le nouveau président américain, Joe Biden, organise ce jeudi un sommet climatique avec une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement à l’occasion du Jour de la Terre, quatre ans après la sortie des Etats-Unis, sous la présidence de Donald Trump, de l’accord de Paris.

Share

Written by:

3 429 Posts

View All Posts
Follow Me :

Donner votre avis