04/10/2022

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

L’ONU appelle à un cessez-le-feu en Libye après des affrontements meurtriers

carte libye

L’ONU a appelé à l’arrêt immédiat des hostilités en Libye après une journée d’affrontements meurtriers entre factions politiques dans la capitale Tripoli. Au moins 23 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres ont été blessées au cours des combats, a indiqué le ministère de la Santé à Tripoli.

Parmi les morts se trouvait le jeune comédien Mustafa Baraka, a déclaré un responsable.

La Libye est plongée dans le chaos depuis le soulèvement soutenu par l’OTAN en 2011 qui a renversé le dirigeant de longue date, le colonel Mouammar Kadhafi.

Malgré cela, le pays a connu une période relativement calme au cours des deux dernières années.

Samedi, les forces armées du gouvernement internationalement reconnu ont tenté de repousser un convoi de miliciens fidèles à Fathi Bashagha, l’homme qu’un parlement rival de l’Est reconnaît comme Premier ministre.

Des tirs d’armes légères et des explosions ont été signalés dans plusieurs quartiers de la capitale. On pouvait voir de la fumée noire s’élever à travers la ville.

Les services d’urgence ont indiqué qu’un certain nombre d’hôpitaux avaient été touchés. Des personnes ont également été évacuées des zones autour des combats.

La mission de l’ONU en Libye a déclaré que les combats comprenaient « des bombardements moyens et lourds aveugles dans des quartiers peuplés de civils » et a appelé à un cessez-le-feu immédiat.

Le pays riche en pétrole avait autrefois l’un des niveaux de vie les plus élevés d’Afrique, avec des soins de santé gratuits et une éducation gratuite.

Mais la stabilité qui a conduit à sa prospérité a été brisée et Tripoli a connu de fréquents combats entre forces rivales depuis 2011.