Liban: Le peuple exige des comptes aux dirigeants

Partagez cet article

AFP – Des milliers de Libanais en colère se sont rassemblés dans le centre de Beyrouth pour exprimer leur colère face à la classe politique jugée responsable du drame qui a fait plus de 150 morts et 6.000 blessés.

Le ministère des Affaires étrangères et le QG de l’Association des banques ont été pris d’assaut. Le Premier ministre a annoncé la tenue d’élections parlementaires anticipées.

Après la catastrophe dans le port de Beyrouth, les Libanais laissent éclater leur colère contre l’élite politique, qu’ils jugent responsable du drame. Le Premier ministre Hassan Diab a annoncé qu’il proposerait des élections parlementaires anticipées.

Donner votre avis