27/10/2021

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Les talibans disent qu’ils ne collaboreront pas avec les États-Unis pour stopper les groupes extrémistes

taliban

Les talibans ont déclaré samedi qu’ils ne travailleraient pas avec les États-Unis pour contenir les groupes extrémistes en Afghanistan, rapporte AP .Pourquoi c’est important : ces remarques interviennent alors qu’une délégation américaine rencontre samedi et dimanche de hauts représentants des talibans à Doha, au Qatar.

Restez au courant des dernières tendances du marché et des informations économiques avec Axios Markets. Abonnez-vous gratuitement

Il s’agit de la première réunion en personne à un niveau supérieur depuis que les talibans ont reconquis l’Afghanistan, et la maîtrise des groupes extrémistes sera une question clé sur la table.

Conduire l’actualité : le porte-parole politique des talibans Suhail Shaheen a déclaré à AP qu’il n’y aurait aucune coopération avec les États-Unis pour réprimer l’affilié de plus en plus actif du groupe État islamique en Afghanistan, selon AP.

« Nous sommes capables de nous attaquer à Daech de manière indépendante », a déclaré Shaheen, utilisant un autre terme pour ISIS.

L’État islamique est de plus en plus actif en Afghanistan, et vendredi, un attentat-suicide à l’intérieur d’une mosquée chiite dans le nord de l’Afghanistan a fait plus de 45 morts. ISIS-K a revendiqué l’explosion.

Vue d’ensemble : dans l’ accord du 29 février 2020 signé entre les États-Unis et les talibans, les insurgés ont convenu d’empêcher les groupes terroristes de combler le vide alors que les États-Unis entamaient un retrait complet.

Avant les réunions du week-end au Qatar, un porte-parole du département d’État a déclaré à Axios que les États-Unis avaient l’intention de pousser les dirigeants à honorer leur engagement de ne pas laisser al-Qaïda ou d’autres extrémistes « utiliser le sol afghan pour menacer la sécurité des États-Unis. États ou ses alliés.

La délégation américaine comprendra des représentants de la communauté du renseignement du gouvernement, du Département d’État et de l’Agence américaine pour le développement international.