04/10/2022

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

L’Egypte est la dernière au Moyen-Orient à détecter le premier cas de monkeypox

Monkeypox

LE CAIRE (AP) – Les autorités sanitaires égyptiennes ont détecté le premier cas de monkeypox du pays chez un homme de 42 ans qui voyage fréquemment en Europe. Les autorités ont déclaré que l’homme est stable et a été isolé dans un hôpital spécial.

L’Egypte est la dernière au Moyen-Orient à rejoindre les pays avec des cas signalés de monkeypox ; Israël et les Émirats arabes unis ont identifié leurs premiers cas de maladie virale en mai et le Liban l’a fait en juin.

Le communiqué du ministère de la Santé, publié mercredi soir, indique également que les contacts du patient, qui est résident de l’UE, sont surveillés conformément aux normes médicales internationales recommandées par l’Organisation mondiale de la santé.

La déclaration n’a pas précisé où exactement le cas a été détecté ni précisé davantage.

Le mois dernier, l’Iran a également annoncé qu’une femme de 34 ans dans la ville d’AhvazMay, dans le sud-ouest du pays, avait été testée positive pour le virus, devenant ainsi le premier cas de ce pays.

Selon le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, plus de 56 000 cas ont été détectés jusqu’à présent dans 102 pays du monde.

Depuis que des épidémies de monkeypox en Europe et en Amérique du Nord ont été identifiées en mai, l’Organisation mondiale de la santé et d’autres agences de santé ont noté que sa propagation concernait principalement les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

Le virus provient des primates et d’autres animaux sauvages et provoque de la fièvre, des courbatures, des frissons et de la fatigue chez la plupart des patients. Les personnes atteintes d’une maladie plus grave peuvent développer une éruption cutanée et des lésions sur le visage, les mains et d’autres parties du corps.

La maladie liée à la variole se trouve couramment dans certaines parties de l’Afrique centrale et occidentale. La plupart des gens se rétablissent en deux à quatre semaines environ sans avoir besoin d’être hospitalisés, la variole du singe peut être mortelle jusqu’à 6 % des cas et on pense qu’elle est plus grave chez les enfants.