05/03/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

L’Arabie saoudite exécute 2 hommes bahreïnis pour des activités militantes ; Amnesty a qualifié le procès de « grossièrement inéquitable »

MBS

DUBAÏ, Émirats arabes unis (AP) – L’Arabie saoudite a déclaré avoir exécuté lundi deux hommes bahreïnis après avoir été reconnus coupables d’appartenir à un groupe militant voulant déstabiliser les deux royaumes du Moyen-Orient. Amnesty International avait critiqué leur procès comme étant « extrêmement inéquitable ».

L’annonce du ministère saoudien de l’Intérieur, diffusée par l’agence de presse saoudienne, a identifié les hommes comme étant Jaafar Sultan et Sadeq Thamer.

L’année dernière, Amnesty a déclaré que les hommes avaient été arrêtés en mai 2015 et détenus au secret pendant trois mois et demi.

Le communiqué saoudien indique que le tribunal pénal spécialisé a condamné les deux hommes pour appartenance à un groupe militant – dirigé par un homme recherché par les autorités bahrani – semant le chaos et faisant de la contrebande d’explosifs destinés à être utilisés en Arabie saoudite. La déclaration n’a pas identifié le groupe ou son chef.

Amnesty, cependant, avait critiqué leur procès et leur condamnation en octobre 2021, ajoutant qu’ils avaient également été accusés de « participation à des manifestations antigouvernementales à Bahreïn ».

« Jaafar et Sadeq n’ont pas eu accès à une représentation légale tout au long de leur détention provisoire et de leurs interrogatoires », a déclaré le groupe de défense des droits dans un communiqué en mai 2022. « Selon des documents judiciaires, ils ont dit au tribunal qu’ils avaient été torturés et que leurs so- les soi-disant aveux ont été extorqués sous la contrainte.

L’exécution a eu lieu dans la province orientale à prédominance chiite de l’Arabie saoudite.

Bahreïn, une nation insulaire du golfe Persique juste en face de l’Arabie saoudite, n’a pas immédiatement reconnu les exécutions. Bahreïn a connu une insurrection de bas niveau par des groupes militants depuis qu’il a réprimé les manifestants lors du printemps arabe de 2011.

L’Arabie saoudite est l’un des meilleurs exécuteurs du monde. Il décapite généralement les prisonniers condamnés à mort.