15/04/2024

Algérie24.net

Les News en toute liberté sans buzz

La Russie connaît des difficultés pour déployer de drones en provenance d’Iran, selon des rapports

DRone

Le premier lot de drones que la Russie a reçu de l’Iran rencontre déjà des difficultés techniques, selon plusieurs rapports. Le 19 août, des dizaines de véhicules aériens sans pilote de fabrication iranienne, qui fonctionnent déjà mal, ont été transportés en Russie, a rapporté le Washington Post .

Des responsables américains ont déclaré en juillet qu’ils avaient appris que l’Iran se préparait à fournir jusqu’à plusieurs centaines de drones pour aider l’effort de guerre de la Russie en Ukraine, le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan déclarant qu’ils étaient préparés selon un « calendrier accéléré ».

On ne sait pas si l’offre était un cadeau ou si la Russie devait les acheter, et l’Iran a nié les affirmations des États-Unis à l’époque.

Des responsables russes se sont rendus en Iran deux fois ce mois-là pour voir les drones, a rapporté l’Associated Press , citant des responsables américains.

Mais le déploiement n’a pas été sans heurts.

Les responsables ont déclaré que les premiers tests russes avaient vu de multiples défaillances dans la technologie, selon The Post.

« Il y a quelques bogues dans le système », a déclaré au Post un responsable de la sécurité anonyme d’un gouvernement allié occidental.

« Les Russes ne sont pas satisfaits », a déclaré le responsable.

Reuters a également cité un haut responsable de l’administration américaine anonyme qui a déclaré que la Russie avait connu « de nombreux échecs » avec les drones.

Selon Reuters, les modèles de drones sont la série Shahed et le Mohajer-6, tous deux fabriqués en Iran.

La Russie a mis du temps à développer ses capacités de drones de combat, a noté The Post. Les sanctions ont rendu difficile l’achat de la technologie ailleurs, le principal fabricant chinois hésitant à les vendre à la Russie ou à l’Ukraine pour éviter de se laisser entraîner dans la guerre, comme l’a rapporté Reuters en avril .

Ce problème a été aggravé par la défense précoce – et étonnamment féroce – de l’Ukraine, aidée en grande partie par l’utilisation d’une large gamme de drones contre l’approvisionnement vieillissant en chars de la Russie.

Mais la Russie a commencé à inverser la tendance début juillet,comme l’a rapporté Alia Shoaib d’Insider, brouillant et abattant des drones ukrainiens et développant ses propres capacités.

Il semble même avoir échappé aux sanctions internationales en fabriquant ses propres drones – un drone russe dépouillé capturé par l’Ukraine s’est révélé contenir de nombreuses parties occidentales à l’intérieur,comme CNN l’a rapporté en juillet.

Le dernier programme d’aide américainvers l’Ukraine inclussystèmes de contre-drones connus sous le nom de fusées VAMPIRE, dont les missiles à guidage laser peuvent tirer des drones du ciel. Le kit très mobile peut être utilisé par deux personnes et facilement installé à l’arrière d’un camion.