La Colombie accuse le Venezuela de chercher à se procurer des missiles iraniens

Partagez cet article

BOGOTA (Reuters) – Le président colombien Ivan Duque a déclaré jeudi que l’administration du président vénézuélien Nicolas Maduro cherchait à se procurer des missiles iraniens et fournissait à des groupes rebelles colombiens des armes fabriquées par la Russie et la Biélorussie.

La Colombie, comme de nombreux pays, ne reconnaît pas la légitimité de Nicolas Maduro, qu’Ivan Duque qualifie de dictateur.

Via Twitter, le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza a qualifié les accusations de “fiction”.

“Il y a des informations provenant d’organismes internationaux du renseignement travaillant avec nous qui montrent qu’il y a un intérêt de la dictature de Nicolas Maduro pour l’acquisition de quelques missiles de moyenne et longue portée via l’Iran”, a déclaré Duque lors d’un événement virtuel.

Le président colombien a réitéré ses accusations selon lesquelles Nicolas Maduro protège et soutien d’anciens membres des Farc ayant refusé l’accord de paix de 2016 ainsi que les rebelles de l’Armée de libération nationale.

Donner votre avis