Joe Biden célèbre la victoire de la démocratie après sa prestation de serment en tant que 46e président des USA

BIDEN

WASHINGTON (Reuters) – Joe Biden a célébré la victoire de la démocratie, mercredi après sa prestation de serment en tant que 46e président des Etats-Unis, en promettant d’oeuvrer au rassemblement du pays après une période d’amertume et d’extrême division.

“A cette heure, mes amis, la démocratie a prévalu”, a déclaré le président démocrate dans son discours d’investiture, deux semaines après l’assaut donné au Capitole par des centaines de partisans de Donald Trump pour tenter d’empêcher la certification des résultats de l’élection présidentielle du 3 novembre.

“Aujourd’hui, nous célébrons le triomphe, non pas d’un candidat, mais d’une cause. La cause de la démocratie.”

“Restaurer l’âme et assurer l’avenir de l’Amérique exige beaucoup plus que des mots”, a poursuivi Joe Biden. “Cela exige ce qu’il y a de plus insaisissable dans une démocratie : l’unité.”

“Nous devons mettre un terme à cette guerre incivile opposant les rouges (républicains, NDLR) aux bleus (démocrates), les ruraux aux citadins, les conservateurs aux progressistes. Nous pouvons le faire, si nous ouvrons nos âmes au lieu de durcir nos coeurs.”

“Nous voilà devant vous, quelques jours à peine après qu’une foule d’émeutiers a pensé qu’elle pourrait utiliser la violence pour faire taire la volonté du peuple, pour bloquer le processus démocratique”, a encore déclaré le président américain en déplorant “la montée du suprémacisme blanc et du terrorisme intérieur”.

“Cela ne s’est pas produit, cela ne se produira jamais. Ni aujourd’hui, ni demain, jamais.”

Après une transition chaotique, marquée par le refus de Donald Trump de reconnaître sa défaite, Joe Biden a martelé son message d’unité.

“Je vous le promets : je serai le président de tous les Américains. Et je vous promets que je me battrai avec autant de vigueur pour ceux qui n’ont pas voté pour moi que pour ceux qui l’ont fait.”

Related posts

Donner votre avis