Israël bombarde la force iranienne Al Qods et des batteries syriennes

Partagez cet article

BEYROUTH/JERUSALEM (Reuters) – Des chasseurs de l’armée de l’air israélienne ont bombardé dans la nuit de dimanche à lundi des objectifs de la force iranienne Al Qods en territoire syrien et, après avoir essuyé des tirs de la DCA syrienne, ont frappé également des batteries de la défense syrienne, a fait savoir l’armée israélienne.

Israël, ont rapporté les médias officiels syriens en citant une source militaire, a lancé une “intense attaque, avec des vagues consécutives de missiles guidés”, mais les défenses antiaériennes syriennes ont détruit la majeure partie des “cibles hostiles”.

A Damas, des témoins ont fait état de violentes explosions dans le ciel nocturne, pendant près d’une heure.

L’armée israélienne indique que ses bombardements ont visé des “sites militaires iraniens de la force Al Qods en Syrie”, dont des dépôts de munitions et un site situé à l’aéroport internationale de Damas, de même que des installations des services de renseignement iraniens et un camp d’entraînement militaire iranien.

La force d’élite iranienne Al Qods est chargée des opérations extérieures du corps des Gardiens de la Révolution.

“Au cours des frappes, des dizaines de missiles sol-air syriens ont été tirés, alors que nous avions demandé qu’ils évitent de tels tirs. En riposte, plusieurs batteries de défense antiaériennes syriennes ont été visées”, ajoute Tsahal.

En Iran, le général Aziz Nasirzadeh, commandant en chef de l’armée de l’air, a déclaré lundi que son pays était impatient de combattre Israël et d’anéantir le “régime sioniste”.

“Les jeunes gens, au sein de l’armée de l’air, sont totalement prêts et impatients de combattre le régime sioniste et de l’éliminer de la Terre”, a déclaré Aziz Nasirzadeh, cité par un site internet d’information, le club du jeune journaliste, qui est supervisé par la télévision nationale.

CENTAINES DE FRAPPES CES DERNIÈRES ANNÉES

Le ministère russe de la Défense, cité par des agences de presse russes, annonce quant à lui lundi matin que les défenses antiaériennes syriennes ont détruit plus de 30 missiles de croisière israéliens et bombes guidées. Quatre militaires syriens ont péri et six autres ont été blessés dans les frappes contre un aéroport dans le sud-est de Damas, a ajouté le ministère russe.

Selon un bilan fourni par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), ce sont 11 personnes qui ont été tuées dans les frappes aériennes israéliennes.

Les raids israéliens de la nuit ont suivi de quelques heures d’autres incidents syro-israéliens. Dans la journée de dimanche, la DCA des forces gouvernementales syriennes avait repoussé une attaque de l’aviation israélienne et abattu sept missiles dans le sud de la Syrie.

Israël a frappé des cibles en Syrie à de nombreuses reprises depuis le début de la guerre civile, visant l’armée syrienne, le Hezbollah libanais ou ce qu’il considère comme des positions de l’armée iranienne.

“Notre politique constante consiste à frapper les positions iraniennes en Syrie et à cibler quiconque cherche à nous nuire”, avait déclaré dimanche le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

La semaine dernière, le chef du gouvernement israélien avait reconnu que les forces israéliennes avaient attaqué ce qu’il dit être une cache d’armes iraniennes en Syrie. Il avait dit à ses ministres qu’Israël avait mené des “centaines” d’attaques au cours des années écoulées en Syrie pour entraver les activités de l’Iran et de son allié le Hezbollah chiite libanais.

Donner votre avis