25/09/2022

Algérie24 :

Les news algériennes et internationales

Djamel Belmadi :  » Le fait de recevoir au match retour à Blida, c’est le résultat de 3ans de travail » – Vidéo

Djamel Belmadi

APS – Le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi, a tenu à défendre ses choix de joueurs, convoqués pour la double confrontation face au Cameroun, les 25 et 29 mars, comptant pour les barrages du Mondial 2022 au Qatar, estimant que sa décision d’écarter certains éléments ne constituait nullement une sanction.

 » Avant la dernière CAN, il y’a eu évidemment des discussions dont l’une d’elle portait sur l’après CAN et cette double confrontation décisive face au Cameroun. Un bilan a été tiré après la CAN et qui a eu une incidence sur le regroupement de ce mois de mars, chose qui a été faite. Je n’ai pas fait une liste sanction, mais une liste pour nous qualifier pour la Coupe du monde », a indiqué Belmadi en conférence de presse, tenue dimanche au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa.

Pas moins de 11 joueurs, présents à la CAN-2022 au Cameroun, dont l’attaquant d’Al-Sadd (Qatar) Baghdad Bounedjah, ont été écartés en vue des deux matchs face au Cameroun. A noter le retour de cinq éléments : Hicham Boudaoui (OGC Nice/ France), Adlène Guedioura (Burton Albion/ Angleterre), Ishak Belfodil (Hertha Berlin/ Allemagne), Ahmed Touba (RKC Waalwijk/ Pays-Bas), et Rachid Ghezzal (Besiktas/ Turquie), alors que l’attaquant d’Al-Wakrah SC (Qatar) Mohamed Benyettou et le défenseur de l’ES Sahel (Tunisie) Youcef Laouafi, signent leur première convocation.

Appelé à faire une lecture part rapport à la liste des joueurs retenus pour la CAN-2022 et celle des barrages, Belmadi a refusé de parler de mauvais choix, tout en assumant de nouveau, la responsabilité de l’échec des  » Verts », éliminés dès le 1e tour de la compétition.

 » J’assume entièrement la responsabilité de l’échec de la CAN, c’est une faillite collective. Je ne suis pas là pour tirer sur qui que ce soit et dire qu’il s’agissait de mauvais choix de ma part, je n’incrimine personne.

Cette liste a été établie dans l’objectif de se qualifier pour la Coupe du monde. Environ 35 joueurs ont respecté tout le travail attendu pendant les deux derniers mois pour préparer ce duel. 11 d’entre eux ne sont pas retenus, mais j’ai de l’empathie. On joue pour l’intérêt du pays ».

Et d’enchaîner : » Je suis constamment en contact avec les joueurs, de leur évolution. Quand je prends une décision sur quelqu’un, c’est qu’il est apte. Chaque joueur doit gérer sa non-convocation en sélection. Je leur ai envoyé des messages personnels, je les ai mis au courant avant de dévoiler la liste. C’est ça le football, c’est une décision pour l’intérêt de l’équipe nationale et du pays, dans l’objectif d’aller au Mondial. Ce n’est pas la fin du monde. Des joueurs ont été écartés, puis sont revenus, et l’inverse. Il n’y a pas de choix définitif, on pense exclusivement à la qualification », a-t-il insisté.

 » Guedioura est capable de faire ce que j’attends de lui « 

Forfait pour la dernière CAN-2022 au Cameroun en raison d’une blessure à la cheville, le milieu défensif Adlène Guedioura (36 ans/ 61 sélections) effectue son grand retour chez les  » Verts « . Belmadi explique ce choix.

 » Guedioura est pleinement capable de faire ce que j’attends de lui, on verra en fonction des différents calculs s’il aura du temps de jeu, s’il rentrera ou s’il démarrera ces deux matchs. Les joueurs sélectionnés le sont pour des choix tactiques, évidemment, mais aussi pour l’aspect mental qui est extrêmement important pour moi ».

Considéré comme l’un des meilleurs attaquants du championnat du Qatar, Mohamed Benyettou (32 ans) aura l’occasion de signer ses grands débuts, lui qui a été convoqué en remplacement de Bounedjah, dont le rendement en club et en sélection a nettement baissé.

« Félicitations à Benyettou pour cette sélection. Il n’a pas 20 ans, mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Il est constant dans ses prestations, il a su montrer qu’il était à la hauteur, il a prouvé contre les grosses équipes qu’il était capable de marquer des buts et de rivaliser avec de grands défenseurs. C’est un buteur acharné, il mérite cette sélection », a souligné Belmadi.

Belmadi n’a pas tari d’éloges sur l’attaquant Ishak Belfodil (30 ans), dont la dernière apparition en équipe nationale remonte au 7 octobre 2017 face au Cameroun (2-0) à Yaoundé, dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018, disputé en Russie.

 » Belfodil a été un joueur très prometteur. Il a beaucoup été comparé à Benzema à un moment donné. Ishak n’a pas eu la carrière qu’il aurait dû avoir, il a beaucoup bougé, il aurait pu participer à la CAN-2019, mais il s’était blessé. Il est capable d’aider l’équipe, mais pas uniquement en marquant des buts, il vient avec beaucoup d’envie. Belfodil, en pleine possession de ses moyens, peut apporter énormément. C’est un joueur qui aime jouer, techniquement très habile malgré sa taille. J’ai rappelé ces joueurs pour leur montrer qu’ils ont les qualités pour nous aider d’aller au Mondial 2022″.

Enfin, Belmadi a évoqué la gestion de l’après-CAN 2022 pour les joueurs, dont il fallait leur accorder du temps pour  » digérer » l’échec de l’élimination, et se projeter vers les barrages du Mondial 2022.

« Les joueurs ont pu sentir une évolution de certaines habitudes, notamment le fait que j’ai laissé une semaine à 10 jours à la fin janvier pour que tous puissent digérer, être attentifs et passer de la dernière CAN à la Coupe du Monde 2022. L’idée était de dire quels éléments rajouter pour nous qualifier d’ici au 21 mars. Je ne peux pas rentrer dans les détails, mais c’était l’idée de la préparation », a-t-il conclu.

L’équipe nationale s’envolera lundi pour la capitale équato-guinéenne Malabo, pour effectuer un stage bloqué, avant de rallier Douala jeudi, soit à la veille du match aller face au Cameroun, prévu au stade Japoma (18h00). La seconde manche se jouera le mardi 29 mars au stade Mustapha-Tchaker de Blida (20h30).